Diplomatie française

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2019). Charles Thépaut propose une analyse de l’ouvrage dirigé par Maurice Vaïsse, Diplomatie française. Outils et acteurs depuis 1980 (Odile Jacob, 2018, 496 pages).

À l’heure où l’actualité internationale est rythmée par les tweets, et où les institutions font l’objet d’une défiance considérable, se plonger dans la mécanique de l’une des plus classiques d’entre elles, la diplomatie, n’est pas un exercice évident. Des travaux journalistiques inégaux se prêtent régulièrement à l’exercice mais un examen plus approfondi semble indispensable. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Prévenir la violence djihadiste

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2019). Marc Hecker, rédacteur en chef de Politique étrangère, propose une analyse de l’ouvrage de Romain Sèze, Prévenir la violence djihadiste. Les paradoxes d’un modèle sécuritaire (Seuil, 2019, 228 pages).

Romain Sèze est sociologue à l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ), établissement public administratif placé sous l’autorité du Premier ministre qui entretient des liens étroits avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice. Compte tenu de ce positionnement, on pourrait s’attendre à ce que ce chercheur présente sous un jour positif les politiques publiques visant à prévenir la radicalisation et lutter contre le terrorisme. Or il se montre critique, évoquant « le caractère confus, parfois contradictoire et souvent déroutant de cet ensemble d’actions regroupées sous l’expression de “lutte contre la radicalisation” », vilipendant une « logique de bricolage » et pointant du doigt le risque de « faire objectivement le jeu de la propagande djihadiste ».

Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Mauritanie : succession à l’amiable au pouvoir

Le 21 juin, Le Figaro a publié un article signé Thierry Portes, « Mauritanie : succession à l’amiable au pouvoir » sur les récentes élections en Mauritanie. Il a présenté le dossier « La démocratie en Afrique : tours et détours », publié dans le numéro d’été 2019 de Politique étrangère (n° 2/2019) et citait en particulier Alain Antil, directeur du Centre Afrique subsaharienne de l’Ifri et auteur de l’article « Les évolutions paradoxales de la démocratie mauritanienne ».

L’élection devrait marquer samedi la première alternance entre deux militaires partenaires de longue date. Mohamed Ould Ghazouani ne devrait avoir besoin que d’un tour, ce samedi, pour remporter l’élection présidentielle mauritanienne. Les pronostiqueurs de rue, en l’absence de sondages fiables, s’interrogeaient seulement sur sa capacité à franchir les 60 %. Même si le hasard conduit à l’organisation d’un second tour, il est promis à la Mauritanie, qui a vécu un nombre incalculable de coups d’État, de connaître, selon une formule utilisée à Nouakchott, sa «première alternance pacifique entre militaires». Cette présidentielle ouvre un nouveau chapitre de l’histoire écrite par le couple d’officiers supérieurs Mohamed Ould Abdel Aziz et Mohamed Ould Ghazouani. Continuer la lecture

Publié dans La presse parle de PE | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Ronald Reagan and the Space Frontier

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2019). Guilhem Penent propose une analyse de l’ouvrage de John M. Logsdon, Ronald Reagan and the Space Frontier (Palgrave Macmillan, 2018, 420 pages).

En matière de politique spatiale, John Logsdon, professeur émérite de l’université George-Washington, tout à la fois témoin, acteur et chroniqueur de l’effort spatial des États-Unis depuis plus d’un demi-siècle, fait figure d’autorité. Une idée directrice guide son œuvre, très riche, d’analyste et d’éditeur : les motivations pour aller dans l’espace sont nombreuses, mais une seule a véritablement compté dans l’histoire du programme spatial civil américain, la recherche du leadership, et en particulier la conviction que le vol habité est central pour l’image que l’Amérique a d’elle-même et entend projeter à l’extérieur. Cet ouvrage constitue une nouvelle exploration réussie de ce thème. En intégrant à l’exercice une réflexion critique sur le bilan décisionnel de l’équipe du 40e président américain, l’auteur fait également œuvre utile, alors que la réhabilitation dont Ronald Reagan est aujourd’hui l’objet demeure lacunaire au plan de la politique spatiale. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

« Vers un retour de l’autoritarisme en Afrique ? » : 3 questions à Victor Magnani

Auteur de l’article « Vers un retour de l’autoritarisme en Afrique ? », co-écrit avec Thierry Vircoulon et paru dans le numéro d’été de Politique étrangère (2/2019), Victor Magnani, chercheur au Centre Afrique subsaharienne de l’Ifri, répond à 3 questions en exclusivité pour politique-etrangere.com.

Comment se porte la démocratie en Afrique en 2019 ?

Il y a évidemment une variété de trajectoires nationales qui limite la pertinence de toute entreprise de généralisation. Toutefois, on peut affirmer que depuis une dizaine d’années, la démocratie ne semble plus progresser sur le continent. Bon nombre d’élections restent très éloignées des standards démocratiques à l’image des celles organisées récemment en République démocratique du Congo (RDC). De plus, la démocratie ne se résume pas à l’organisation régulière d’élections, elle repose également sur la neutralité et l’indépendance des institutions (justice, police, commission électorale…), ainsi qu’à la situation du marché politique (ouverture de la compétition politique, respect des libertés publiques et des principes constitutionnels…). Continuer la lecture

Publié dans Les auteurs s'expriment | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire