Afrique du Sud : les paradoxes de la nation arc-en-ciel

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps de Politique étrangère (n°1/2018). Victor Magnani, chercheur au Centre Afrique subsaharienne de l’Ifri, propose une analyse de Philippe Gervais-Lambony, Afrique du Sud : les paradoxes de la nation arc-en-ciel (Le Cavalier bleu, 2017, 176 pages).

En 1994, Philippe Gervais-Lambony a ouvert la voie de l’Afrique du Sud à de nombreux chercheurs français en sciences humaines et sociales, en étant le premier directeur scientifique de l’Institut français d’Afrique du Sud. Les études de géographie, notamment urbaine, puis d’histoire et de préhistoire, d’anthropologie ou encore de science politique s’y sont ainsi développées pour tenter de saisir les multiples facettes de la société sud-africaine. Cet ouvrage mobilise ces différentes disciplines, non pour invalider certains lieux communs comme l’exceptionnalité sud-africaine sur le continent ou le « miracle » de sa transition démocratique, mais plutôt pour les nuancer et les mettre en perspective. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Kadhafi

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps de Politique étrangère (n°1/2018). Denis Bauchard, conseiller pour le Moyen-Orient à l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Vincent Hugeux, Kadhafi (Perrin, 2017, 352 pages).

La Libye a longtemps peu intéressé les chercheurs et les Français. La France n’avait pas avec ce pays sous influence italienne l’intimité qu’elle pouvait avoir avec les autres pays maghrébins. Le livre de Vincent Hugeux, grand reporter à l’Express, comble cette lacune par la richesse de son information et la description des relations difficiles du colonel Kadhafi avec les pays occidentaux en général, et la France en particulier. Il apporte des éléments de jugement très intéressants à un moment où l’on s’efforce de maîtriser le chaos libyen provoqué par l’intervention de l’Organisation du traité de ­l’Atlantique nord (OTAN) en 2011. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Les problèmes agraires de la R.A.U.

Créée en 1936, Politique étrangère est la plus ancienne revue française dans le domaine des relations internationales. Chaque vendredi, découvrez « l’archive de la semaine ».

* * *

L’article « Les problèmes agraires de la R.A.U. » a été écrit par René Dumont, professeur à l’Institut national agronomique – et invité par le ministre égyptien de l’agriculture à fournir un rapport sur les problèmes agraires de la R.A.U. –, et publié dans le numéro 2-3/1968 de Politique étrangère.

Continuer la lecture

Publié dans Sélection d'archives | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

« Le goût amer d’une révolution manquée… »

>> Retrouvez en libre lecture l’article dont est extraite cette citation : « L’Égypte du général Sissi, entre réaction et aspirations révolutionnaires », écrit par Chloé Berger dans le numéro de printemps 2018 de Politique étrangère. < <

Publié dans Articles en accès libre | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

La Double Démocratie

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps de Politique étrangère (n°1/2018). Emmanuel Mourlon-Druol propose une analyse de l’ouvrage dirigé par Michel Aglietta et Nicolas Leron, La Double Démocratie. Une Europe politique pour la croissance (Seuil, 2017, 208 pages).

Ces trois dernières années, le débat sur l’avenir de la zone euro semble s’être cristallisé autour de deux options : une finalisation de l’union bancaire, qui apporterait la réponse la plus adaptée aux sources de la crise de 2009 ; la mise en place d’un budget substantiel de la zone euro, qui offrirait la meilleure garantie d’un fonctionnement harmonieux de la zone euro. La Double Démocratie s’inscrit dans la lignée de la seconde option, et offre une analyse stimulante des problèmes actuels de l’ensemble européen, et des mesures à mettre en place pour en améliorer le fonctionnement. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

L’avenir des relations entre les nations de l’Europe occidentale

Créée en 1936, Politique étrangère est la plus ancienne revue française dans le domaine des relations internationales. Chaque vendredi, nous vous proposons de lire « l’archive de la semaine ». En cette semaine de commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale, découvrez un article publié peu après la victoire du 8 mai 1945.

* * *

« L’avenir des relations entre les nations de l’Europe occidentale » est tiré d’un exposé qui a été énoncé par Barbara Ward , journaliste britannique, au Centre d’Études de Politique étrangère le 6 juillet 1945, et qui fut publié en août 1945 dans le numéro 1/1945 de Politique étrangère.

Nécessité d’une entente

L’expérience de ces quatre années prouve la nécessité d’un rapprochement entre les nations de l’Europe occidentale pour des raisons stratégiques et économiques. Il ne s’agit que de trouver les méthodes.

Pour pouvoir se défendre efficacement, les nations occidentales doivent adopter un plan commun ; il ne faut pas répéter, une fois encore, les erreurs stratégiques de 1940, dont l’exemple le plus tragique fut celui de la Hollande et de la Belgique qui nous ont appelés à leur secours le jour même où l’ennemi se trouvait à la frontière. Dans la guerre moderne, si on attend jusqu’à la dernière minute pour organiser la défense, on n’organise rien du tout. Pour nous, Anglais, depuis que de nouveaux engins de guerre franchissent la Manche, il est d’un grand intérêt de nous mettre d’accord avec nos voisins et d’élaborer avec eux une mise au point définitive des plans de défense nationale.

Ce qui a particulièrement retenu l’attention de mon journal, The Economist, ce sont les énormes avantages économiques d’une pareille entente. Continuer la lecture

Publié dans Sélection d'archives | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

America and the Future of War: The Past as Prologue

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps de Politique étrangère (n°1/2018). Rémy Hémez propose une analyse de l’ouvrage de Williamson Murray, America and the Future of War: The Past as Prologue (Hoover Institution Press, 2017, 224 pages).

Williamson Murray est un auteur bien connu des amateurs d’histoire militaire. Il a écrit ou dirigé de très nombreux ouvrages considérés comme des références. On pense par exemple à Military Innovation in the Interwar Period (1996), ou à son récent volume sur la guerre de Sécession, A Savage War: A Military History of the Civil War (2016). Son nouvel essai diffère de ses précédents livres. Il s’agit d’une charge contre les responsables politiques et militaires américains, et une bonne partie du monde académique du pays, qui semblent ignorer que l’avenir de la guerre sera à l’image de son passé, sanglant et imprévisible. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , | Laisser un commentaire