Repenser les stratégies nucléaires. Continuités et ruptures. Un hommage à Lucien Poirier

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps de Politique étrangère (n°1/2020). Matthieu Chillaud propose une analyse de l’ouvrage dirigé par Thomas Meszaros, Repenser les stratégies nucléaires. Continuités et ruptures. Un hommage à Lucien Poirier (Peter Lang, 2019, 488 pages).

Repenser les trajectoires historiques et intellectuelles des stratégies et des armes nucléaires dans les relations internationales : voici l’ambition de cet ouvrage, issu d’une journée d’études organisée en 2015 par le dynamique Centre lyonnais d’études de sécurité internationale et de défense (CLESID), et consacrée au général Lucien Poirier, disparu voici déjà sept ans. En dépit de son titre, il n’est pourtant ni une ode à la pensée stratégique de ce dernier, ni véritablement un liber amicorum qui lui serait dédié.

Continuer la lecture
Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Religion et relations internationales : perceptions et réalités, Jonathan Fox (2006)

La rédaction de Politique étrangère vous offre de (re)lire des textes qui ont marqué l’histoire de la revue. Nous vous proposons aujourd’hui un article de Jonathan Fox, intitulé « Religion et relations internationales : perceptions et réalités », et publié dans le numéro d’hiver 2006.

Les attaques terroristes du 11 septembre 2001 et celles qui ont suivi ont favorisé chez les chercheurs occidentaux une réévaluation du rôle de la religion dans les relations internationales. Avant ces attaques, peu d’études publiées dans les revues de relations internationales incluaient la religion dans leurs paradigmes ou la traitaient comme un élément majeur, à quelques exceptions notables. Et ce, en dépit de la révolution iranienne, de la multiplication consécutive des mouvements islamistes, en dépit de nombreux conflits ethno-religieux comme au Sri Lanka, en Israël, dans les ex-républiques yougoslaves ou au Cachemire, en dépit du développement de groupes terroristes musulmans comme Al-Qaida, etc.

Continuer la lecture
Publié dans Sélection d'archives | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Le Désert et la Source. Djihad et contre-djihad en Asie centrale

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps de Politique étrangère (n°1/2020). Panpi Etcheverry propose une analyse de l’ouvrage de René Cagnat, Le Désert et la Source. Djihad et contre-djihad en Asie centrale (Éditions du Cerf, 2019, 376 pages).

Cet ouvrage a le mérite d’aborder la région comme un ensemble pluriel mais surtout comme « une communauté de civilisation, une proximité linguistique, un même destin historique », du Xinjiang à l’Afghanistan en passant par les cinq républiques post-soviétiques d’Asie centrale.

Continuer la lecture
Publié dans Revue des livres | Marqué avec , | Laisser un commentaire

De l’accord de Munich à la fin de l’État tchéco-slovaque, Hubert Beuve-Méry (1939)

La rédaction de Politique étrangère vous offre de (re)lire des textes qui ont marqué l’histoire de la revue. Nous vous proposons aujourd’hui un article de Hubert Beuve-Méry, intitulé « De l’accord de Munich à la fin de l’État tchéco-slovaque », et publié en 1939 (2/1939).

La Tchéco-Slovaquie indépendante n’est plus. Cet événement qui a violemment secoué la conscience du monde a peut-être moins ému ceux qui avaient commencé, dès l’accord de Munich, à porter le deuil de l’État tchéco-slovaque. Aujourd’hui, il n’est plus temps de se demander si cet accord était licite, étant donné les traités franco-tchécoslovaques, ni s’il était nécessaire, étant donné la situation politique et militaire de l’Europe à l’automne dernier. Mais il peut être utile de jeter un rapide coup d’œil sur les mois qui se sont écoulés entre les promesses solennelles prodiguées par le Führer en septembre et son entrée à Prague le 15 mars. On y verra, après le précédent autrichien, une nouvelle et douloureuse démonstration des méthodes hitlériennes.

Continuer la lecture
Publié dans Sélection d'archives | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

La Banque centrale européenne et la crise de l’euro

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps de Politique étrangère (n°1/2020). Stefano Ugolini propose une analyse de l’ouvrage de Lucrezia Reichlin, La Banque centrale européenne et la crise de l’euro (Fayard, 2019, 96 pages).

Vous n’êtes pas spécialiste d’économie financière mais souhaitez pourtant comprendre quelque chose au feuilleton des vicissitudes de la zone euro depuis 2007 ? Voilà 96 pages (en petit format et grande police) qui vous permettront enfin de saisir les « faits stylisés » de la crise de l’Union monétaire européenne, ses causes et ses enseignements. Cet opuscule retranscrit la leçon inaugurale de la Chaire européenne du Collège de France, tenue en 2018 par Lucrezia Reichlin : professeur à la London Business School, ancienne directrice du département de la recherche à la Banque centrale européenne (BCE), l’économiste italienne a toute légitimité pour reparcourir, avec compétence et autorité, les événements très clivants qui ont marqué l’histoire européenne récente.

Continuer la lecture
Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire