Catégorie : Articles en accès libre Page 1 of 26

Une sélection d’articles publiés en texte intégral, et en accès libre.

Breaking up is hard to do : Royaume-Uni et Union européenne après le Brexit

La rédaction a le plaisir de vous offrir à lire ce second article de Florence Faucher et Colin Hay, « Breaking up is hard to do : Royaume-Uni et Union européenne après le Brexit », publié dans le nouveau numéro de Politique étrangère (n° 4/2020), disponible depuis le 7 décembre.

Pour un vrai politiste, n’est prévisible que ce qui est inévitable. Et aussi longtemps que les choses demeurent politiques, elles ne sont pas inévitables. Le Brexit a toujours été, et restera, politique. Il n’y a donc rien d’inévitable dans la prospective des relations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE), au court, moyen, ou long terme. Et si rien n’est inévitable, rien n’est connu à l’avance. Les relations politiques, comme les relations sociales, se nouent, se renouent, se rompent à travers des processus qui les déterminent. Et, comme on va le voir, une rupture est rude à consommer : en l’occurrence elle est difficile à conclure, elle laissera traces et cicatrices.

La Turquie : une puissance émergente qui n’a pas les moyens de ses ambitions

Suite au sondage réalisé sur ce blog, nous avons le plaisir de vous offrir en avant-première l’article du numéro d’hiver 2020-2021 de Politique étrangère (n° 4/2020) – disponible dès lundi 7 décembre – que vous avez choisi d'(é)lire : « La Turquie : une puissance émergente qui n’a pas les moyens de ses ambitions », écrit par Jana Jabbour, docteur en science politique et enseignante à Science Po Paris.

À l’été 2020, la posture de plus en plus agressive de la Turquie sur la crise
libyenne et sur les enjeux énergétiques en Méditerranée orientale a retenu
l’attention de l’opinion internationale et suscité l’ire des pays européens,
France en tête. Les déclarations polémiques du président turc à propos
de la Libye – « ces terres où nos ancêtres ont marqué l’histoire » –, les
points marqués par Ankara en Tripolitaine, ainsi que l’activisme diplomatico-militaire de la Turquie en Méditerranée orientale ont démontré le pouvoir de nuisance de cette puissance régionale, et aggravé ses tensions avec l’Union européenne (UE) et l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN).

La coopération sanitaire internationale à l’épreuve du COVID-19

Suite au sondage réalisé sur ce blog, nous avons le plaisir de vous offrir en avant-première l’article du numéro d’automne 2020 de Politique étrangère (n° 3/2020) – disponible dès lundi 7 septembre – que vous avez choisi d'(é)lire : « La coopération sanitaire internationale à l’épreuve du COVID-19 », écrit par Didier Houssin, président du Comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans le cadre de l’épidémie du COVID-19.

Au cours des derniers mois, l’espèce humaine a été confrontée à un nouveau et dangereux membre de la famille des virus à couronne : après le coronavirus SARS-CoV-1, responsable de l’épidémie de Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) qui a débuté en Chine en 2003, puis le MERS CoV apparu en 2012 en Arabie Saoudite, le SARS-CoV-2 est responsable de la pandémie de COVID-19 dont les premières manifestations ont été identifiées fin 2019 en Chine.

L’Europe, par-delà le COVID-19

La rédaction a le plaisir de vous offrir à lire en exclusivité l’article de Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, « L’Europe, par-delà le COVID-19 », publié dans le nouveau numéro de Politique étrangère (n° 3/2020), à paraître le 7 septembre. Dans cet article, Clément Beaune pose un diagnostic précis des défauts de l’Europe et indique la marche à suivre afin de redonner du souffle au projet européen.

« Quelques semaines après un accord budgétaire d’une ambition inédite, acté par le Conseil européen le 21 juillet 2020, il serait tentant de dire que le COVID-19 a tout changé dans l’Union européenne (UE), selon le principe savamment répété : « L’Europe n’avance que dans les crises. » Comme tout cliché, cette simplification a du vrai. Le saut d’intégration réalisé avec l’endettement commun de l’Union est l’étape d’intégration européenne la plus importante depuis l’euro ; elle aurait été impossible sans cette crise. Mais il est vrai, surtout, et moins visible, que cette avancée majeure doit beaucoup au retour d’un triangle d’or qui n’avait plus connu pareille vigueur depuis le début des années 1990 : le couple franco-allemand, étroitement associé à une Commission européenne ambitieuse.

Page 1 of 26

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén