Étiquette : diplomatie Page 1 of 14

Diplomatie chinoise : 3 questions à Marc Julienne

Co-auteur de l’article « Diplomatie chinoise : de l' »esprit combattant » au « loup guerrier » » paru dans le numéro de printemps de Politique étrangère  (n°1/2021)Marc Julienne, chercheur au Centre Asie de l’Ifri, répond à trois questions en exclusivité pour politique-etrangere.com.

À quoi renvoient les concepts chinois de l’« esprit combattant » et du « loup guerrier » ?

« L’esprit combattant » est une formule promue par Xi Jinping lui-même. Dans un discours de 2019 devant l’École centrale du Parti, il avait exhorté les cadres du Parti à développer leur « esprit combattant » pour défendre l’image et les intérêts de la Chine partout dans le monde. La formule s’applique particulièrement aux diplomates qui sont considérés comme les soldats de la « guerre diplomatique » que livre la Chine à l’Occident. Considérant que la meilleure défense est l’attaque, les diplomates sont encouragés à « oser combattre » sur tous les fronts : dans la diplomatie, dans les médias, sur les réseaux sociaux.

[CITATION] Diplomatie chinoise : de l’« esprit combattant » au « loup guerrier »

Accédez à l’article de Marc Julienne et Sophie Hanck ici.

Retrouvez le sommaire du numéro 1/2021 de Politique étrangère ici.

Diplomatie chinoise : de l’«esprit combattant» au «loup guerrier»

Suite au sondage réalisé sur ce blog, nous avons le plaisir de vous offrir en avant-première l’article du numéro de printemps 2021 de Politique étrangère (n° 1/2021) – disponible dès lundi 8 mars – que vous avez choisi d'(é)lire : « Diplomatie chinoise : de l’ « esprit combattant » au « loup guerrier » », écrit par Marc Julienne, chercheur au Centre Asie de l’Ifri, et Sophie Hanck, assistante de recherche au Centre Asie de l’Ifri.

Le développement de l’épidémie du COVID-19 début 2020 a placé la Chine sous les projecteurs : à la crise sanitaire interne s’est ajoutée celle de son image extérieure. Les nombreux doutes quant au nombre d’infections et de décès quotidiens, l’absence de transparence de l’enquête sur l’origine du virus, le retard volontaire pris entre le 14 et le 20 janvier pour déclarer la transmission interhumaine du virus, puis la pression exercée sur l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour retarder la déclaration de l’Urgence de santé publique de portée internationale au 30 janvier, ont suscité critiques et suspicions. Dans ce contexte, nombre de diplomates chinois, à Pékin et dans le monde, sont sortis de leur réserve habituelle pour défendre haut et fort le discours officiel.

Votez pour (é)lire votre article préféré !

Parmi ces 3 articles à paraître dans PE 1/2021, lequel aimeriez-vous lire librement sur politique-etrangere.com ?

  • « Qu'attendre de l'ONU aujourd'hui ? » de Jean-Marie Guéhenno (30%, 7 Votes)
  • « Gouvernance mondiale : un seul pilier ne fait pas la maison » de Louise Mushikiwabo (13%, 3 Votes)
  • « Diplomatie chinoise : de l’ ''esprit combattant'' au ''loup guerrier'' » de Marc Julienne et Sophie Hanck (57%, 13 Votes)

Total Voters: 23

Loading ... Loading ...

Page 1 of 14

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén