Étiquette : Iran Page 1 of 9

Le Golfe, nouveau centre du Moyen-Orient ?

Hier, lundi 14 décembre, s’est tenue la troisième conférence du cycle « Le monde sur un fil » réalisé en partenariat avec le Centre Pompidou.
Retrouvez l’enregistrement de cette conférence « Le Golfe, nouveau centre du Moyen-Orient ? » ici.

Merci à Dorothée Schmid (Ifri), Emma Soubrier (AGSIW/UCA) et Clément Therme (Sciences Po/EHESS) pour cette excellente conférence !

Retrouvez l’enregistrement de cette conférence « Le Golfe, nouveau centre du Moyen-Orient ? » ici.

Retrouvez le sommaire du numéro 1/2020 de Politique étrangère ici.

Suivez-nous sur Twitter : @Pol_Etrangere !

Le rapprochement irano-irakien et ses conséquences

La rédaction de Politique étrangère vous offre de (re)lire des textes qui ont marqué l’histoire de la revue. Nous vous proposons aujourd’hui un article de Mohammad-Reza Djalili, intitulé « Le rapprochement irano-irakien et ses conséquences », et publié dans le numéro 3/1975 de Politique étrangère.

Introduction

L’accord de réconciliation signé le 6 mars 1975 par le Souverain iranien et le Vice-Président irakien M. Saddam Hussein, à l’issue du premier « sommet » de l’OPEP à Alger, allait mettre fin aux différends qui opposaient les deux pays voisins depuis plus de cinq ans de façon permanente, mais qui ont une origine beaucoup plus ancienne, et déclencher le processus de normalisation rapide des relations irano-irakiennes. Conclu sous l’égide du Président Houari Boumédiène, cet accord est le résultat d’un effort de médiation des pays arabes et des rencontres successives des représentants des deux pays durant ces derniers mois.

Iran, Revolution, and Proxy Wars

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2020).
Morgan Paglia, chercheur au Centre des études de sécurité de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage d’Ofira Seliktar et Farhad Rezaei
, Iran, Revolution, and Proxy Wars (Palgrave Macmillan, 2020, 248 pages).

Dans Iran, Revolution, and Proxy Wars, Ofira Seliktar et Farhad Rezaei, respectivement professeur au Gratz College (Pennsylvannie, États-Unis) et chercheur au Centre d’études en politiques internationales (Cepi) à l’université d’Ottawa (Canada), font l’inventaire des modes opératoires employés par Téhéran pour contrôler autant que possible les milices – ou proxys – dans les guerres par procuration menées par l’Iran au Moyen-Orient.

L’Iran et ses rivaux entre nation et révolution

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2020). Mohammad-Reza Djalili propose une analyse de l’ouvrage dirigé par Clément ThermeL’Iran et ses rivaux entre nation et révolution (Passés composés, 2020, 208 pages).

Clément Therme, spécialiste de l’histoire contemporaine de l’Iran, réunit ici une dizaine de contributions consacrées à la diplomatie de la République islamique, une diplomatie à la fois islamiste, chiite et révolutionnaire.

Page 1 of 9

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén