Étiquette : France Page 1 of 30

Le piège africain de Macron

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2021-2022 de Politique étrangère (n° 4/2021). François Gaulme propose une analyse de l’ouvrage d’Antoine Glaser et Pascal Airault, Le piège africain de Macron. Du continent à l’Hexagone (Fayard, 2021, 272 pages).

Cet ouvrage entend relier la politique africaine aux enjeux intérieurs et non au reste de la politique étrangère, il inclut une interview très libre du président sur l’Afrique, en dépit des critiques qui lui sont adressées dans l’ouvrage. Celles-ci sont dominées par l’argumentation de la postface : Emmanuel Macron a voulu s’attacher durablement les jeunes de la diaspora africaine en France, mais ses déconvenues effectives risquent d’avoir un effet boomerang « dans l’Hexagone » et pour sa candidature à un second quinquennat.

Bulletin Quotidien : PE n° 4/2021

Le 23 décembre, Le Bulletin Quotidien a publié une brève consacrée au numéro d’hiver de Politique étrangère (n° 4/2021), « Politique étrangère : La France à un tournant ? ».

Un numéro exceptionnel de Politique étrangère (vol. 86, n° 4, hiver 2021), dirigée par M. Thierry de Montbrial, membre et ancien président de l’Académie des sciences morales et politiques, président de l’Institut français des relations internationales (Ifri), sur le thème « La France à un tournant ? » vient de paraître.

Le premier dossier porte sur « Europe, sorties de crises ». Face à un monde dont les fondamentaux se redéfinissent, la politique étrangère de la France est elle-même en question. Dans quelles géographies faut-il affirmer sa présence ? A quels défis majeurs faut-il répondre pour survivre dans le monde de demain ? Quel rapport à ce monde redessiner quand se ferment, sur le naufrage afghan, trente années d’interventions extérieures occidentales ?

[CITATION] « La politique étrangère de la France : un cap pour les trente prochaines années »

Accédez à l’article de Thierry de Montbrial ici.

Retrouvez le sommaire du numéro 4/2021 de Politique étrangère ici.

Bonus : découvrez en exclusivité l’interview vidéo donnée par Thierry de Montbrial dans le Figaro Live le 8 décembre dernier ici.

« Sans grande stratégie, l’Europe et la France seront affaiblies en 2050 »

Le 8 décembre dernier pour L’Express Éric Chol et Charles Haquet ont reçu le diplomate Martin Briens et Thomas Gomart, directeur de l’Ifri, qui ont publié l’article « Comment préparer 2050 ? De la ‘prévoyance’ à la ‘grande stratégie’ », publié dans le numéro d’hiver de Politique étrangère (n° 4/2021).

Contrairement aux superpuissances américaine et chinoise, qui disposent d’outils de prévision très performants, la France – et l’Europe – ne réfléchissent pas assez à long terme. Si nous voulons préserver notre modèle et rester dans la course technologique, il faut engager dès maintenant ce travail. Au sein de l’État, bien sûr, mais aussi avec les instituts de recherche et les autres acteurs de la vie publique.

L’Express. En France comme en Europe, il y a urgence, dites-vous, à penser le long terme. Mais en sommes-nous encore capables ? 

Martin Briens : Il est aujourd’hui difficile, pour les systèmes démocratiques, de sortir du calendrier électoral. L’action publique s’inscrit dans une instantanéité qui n’a cessé de s’accentuer au fil des années. D’où la nécessité de nous projeter sur une échéance longue, que nous avons fixée à 2050. Pourquoi cette date ? Certains pays – et en premier lieu la Chine – se projettent déjà à cette échéance. Cela parait loin, 2050, c’est une génération, mais en termes de politiques publiques, c’est demain. L’un des intérêts de la réflexion que nous proposons d’ouvrir, c’est que, dans certains domaines comme l’énergie, la décarbonation ou la défense, se projeter à 30 ans nécessite de prendre des décisions dès maintenant. Si nous ne le faisons pas, nous serons affaiblis en 2050.  

Page 1 of 30

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén