Conférence : La loi du plus fort ? La place du droit dans les relations internationales

Lundi 27 janvier aura lieu la seconde rencontre du cycle de conférences réalisées en partenariat avec le Centre Pompidou, autour du thème « Le monde sur un fil », abordant les enjeux internationaux majeurs du monde d’aujourd’hui.

Continuer la lecture

Publié dans Événements, Sélection d'archives | Laisser un commentaire

La longue nuit syrienne

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver de Politique étrangère
(n° 4/2019)
. Denis Bauchard, conseiller au Moyen-Orient pour l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Michel Duclos, La longue nuit syrienne. Dix années de diplomatie impuissante (Éditions de l’Observatoire, 2019, 344 pages).

Cette analyse de la politique menée par Jacques Chirac et ses successeurs par un auteur qui fut ambassadeur en Syrie de 2006 à 2009, montre les revirements voire les incohérences des relations entretenues avec un régime syrien connu de longue date pour sa brutalité. En décembre 2010, à la veille des printemps arabes, le président Sarkozy accueillait chaleureusement à l’Élysée Bachar Al-Assad, et déclarait quelques semaines plus tard qu’il devait partir et être jugé comme criminel de guerre. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Active Defense: China’s Military Strategy since 1949

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver de Politique étrangère
(n° 4/2019)
. Jean-Christophe Noël, chercheur associé au Centre des études de sécurité de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de M. Taylor Fravel, Active Defense: China’s Military Strategy since 1949 (Princeton University Press, 2019, 400 pages).

Taylor Fravel, professeur de sciences politiques au Massachusetts Institute of Technology, publie un ouvrage qui poursuit deux objectifs. Le premier est d’offrir une présentation complète des stratégies militaires de la Chine depuis 1949. L’auteur en recense neuf différentes, pour lesquelles il s’emploie à dégager à chaque fois les strategic guidelines (zhanlue fangzhen), c’est-à-dire les principes qui influencent les doctrines opérationnelles, les structures des forces et l’entraînement. Il s’agit bien de définir la manière de combattre et de se préparer à la prochaine guerre au niveau stratégique. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Sino-Russian Relations in the 21st Century

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver de Politique étrangère
(n° 4/2019)
. Pierre Grosser propose une analyse de l’ouvrage dirigé par Jo Inge Bekkevold et Bobo Lo, Sino-Russian Relations in the 21st Century (Palgrave Macmillan, 2019, 336 pages).

Cet ouvrage s’ouvre sur une réflexion qui met face à face les arguments des « croyants » en un axe solide et des « sceptiques ». La plupart des contributions se situent dans l’entre-deux, pointant à la fois l’approfondissement des relations et les difficultés, liées souvent à des priorités et des intérêts divergents. Notons d’emblée qu’il est dommage que l’histoire ait été peu invoquée, que ce soit pour rappeler la profondeur historique des attitudes et des politiques russes à l’égard de l’Asie, l’intérêt stratégique ancien de la Russie pour l’Asie, ou le jeu de balancier traditionnel entre l’Ouest et l’Extrême-Orient. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

La politique étrangère de la France

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver de Politique étrangère
(n° 4/2019)
. Dominique David, rédacteur en chef de Politique étrangère, propose une analyse de l’ouvrage de Maxime Lefebvre, La politique étrangère de la France (PUF, 2019, 128 pages).

Ce petit livre est d’abord une brillante cavalcade dans les relations extérieures d’un très vieux pays : des mythes fondateurs – les « Gaulois », la « Grande Nation » – aux choix contemporains, à travers les chaos de l’histoire. La France, a-t-on pu dire, c’est d’abord une politique étrangère. Maxime Lefebvre confirme que la politique étrangère va de concert avec la cristallisation de l’État fort, un État que sa géographie installe et projette sur des directions multiples. Cette politique s’installe progressivement, dans ses options, ses institutions et ses moyens, en suivant le rythme de la consolidation de l’État, sans rupture majeure. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire