La démocratie en Afrique

Le 21 juillet, Marie-France Chatin a consacré son émission « Géopolitique, le débat » sur RFI à la démocratie en Afrique. Elle a présenté le dossier « La démocratie en Afrique : tours et détours », publié dans le numéro d’été 2019 de Politique étrangère (n° 2/2019) et recevait en invités les auteurs de ce dossier : Alain Antil, auteur de l’article « Les évolutions paradoxales de la démocratie mauritanienne », Thierry Vircoulon, auteur de l’article « La démocratie ‘post-conflit’ en Afrique centrale : les causes d’un échec » et co-auteur avec Victor Magnani de l’article « Vers un retour de l’autoritarisme en Afrique ? » et Marc-Antoine Pérouse de Montclos, auteur de l’article « Nigéria : les méfaits de la democrazy ».

Les élections qui se déroulent en Afrique sont-elles des vecteurs qui permettent de réellement garantir la promotion des alternances démocratiques et politiques ? Bilan après plusieurs décennies d’un rituel conçu à partir de règles et de procédures de légitimation du pouvoir à l’origine importées. Vers un retour de l’autoritarisme en Afrique ?

Continuer la lecture

Publié dans La presse parle de PE | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Nine Lives: My Time as MI6’s Top Spy inside Al-Qaeda

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2019). Laurence Bindner propose une analyse de l’ouvrage de Aimen Dean, avec Paul Cruickshank et Tom Lister, Nine Lives: My Time as MI6’s Top Spy inside Al-Qaeda (Oneworld Publications, 2018, 480 pages).

Nine Lives est un récit autobiographique d’Aimen Dean (nom d’emprunt), immergé puis infiltré au sein de différents territoires et milieux djihadistes entre 1994 et 2006. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

L’Eurasie. Continent, empire, idéologie ou projet

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2019). Alexandre Chavanne propose une analyse de l’ouvrage de Michel Bruneau, L’Eurasie. Continent, empire, idéologie ou projet (CNRS éditions, 2018, 352 pages).

L’auteur livre un ouvrage dense : considérant l’ensemble eurasien, il en donne plusieurs définitions géographiques, glosant ainsi sur les contours physiques du continent sans quoi il serait impossible de retracer son histoire : faut-il caractériser l’Eurasie comme un espace-monde, dans la continuité des terres, englobant jusqu’à l’Afrique, ou s’astreindre à en poser les marges culturelles et politiques ? L’ouvrage traite en somme d’un « impensé de la géographie », d’un territoire que les géographes ont rarement considéré comme signifiant. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Secret Wars: Covert Conflicts in International Politics

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2019). Rémy Hémez propose une analyse de l’ouvrage de Austin Carson, Secret Wars: Covert Conflicts in International Politics (Princeton University Press, 2018, 344 pages).

Austin Carson, professeur assistant de science politique à l’université de Chicago, conduit une analyse systématique de la manière dont les grandes puissances participent secrètement à des guerres. S’appuyant notamment sur sa thèse de 2013, Secrecy, Acknowledgement, and War Escalation: A Study in Covert Competition, il met en avant un schéma récurrent de comportement depuis 1936, et le théorise dans deux premiers chapitres solides – peut-être trop académiques. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Mondialisation : le duel américano-chinois

Le 22 juin dernier, Christine Ockrent a consacré son émission « Affaires étrangères » sur France Culture au duel sino-américain. Elle a notamment invité Alice Ekman, responsable des activités Chine à l’Ifri , et Julien Nocetti, chercheur au Centre Russie/NEI de l’Ifri, spécialiste des stratégies numériques et cyber de la Russie, et directeur du dossier « Cybersécurité : extension du domaine de la lutte », publié dans le numéro d’ été 2018 de Politique étrangère (n° 2/2018).

« En deux semaines, la plus grande entreprise technologique chinoise, Huawei, la seule firme paraétatique ou hybride (et en tous cas non cotée) à faire des profits importants à l’étranger avec ses smartphones et ses solutions réseaux, est passée du statut de prédateur à celui de proie. […] Continuer la lecture

Publié dans La presse parle de PE | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire