PE n° 1/2021 en librairie !

Article mis en avant

Le nouveau numéro de Politique étrangère (n° 1/2021) vient de paraître ! Il consacre un dossier spécial à la pauvreté et à son retour suite au choc du COVID-19, et un Contrechamps à l’ONU.  Et comme à chaque nouveau numéro, de nombreux autres articles viennent éclairer l’actualité : la diplomatie chinoise, les États-Unis et la guerre du Haut-Karabagh, la gouvernance mondiale, le Liban, l’armée nigériane et Boko Haram…

Effet majeur de la pandémie de COVID-19 : la pauvreté va violemment progresser dans le monde, alors qu’elle était censée disparaître sous sa forme la plus radicale en 2030. Dans les pays les plus pauvres, parmi les « émergents », jusque dans les pays les plus riches, la pauvreté et les inégalités s’aggravent. Sans qu’une reprise de la croissance, ou les aides internationales, puissent, seules, y parer. Les stratégies doivent ici être à la fois économiques et politiques : rebond économique, aides, politiques de redistribution, renforcement des États, seuls susceptibles de prendre en main le destin de leurs populations.

Diplomatie chinoise : de l’«esprit combattant» au «loup guerrier»

Suite au sondage réalisé sur ce blog, nous avons le plaisir de vous offrir en avant-première l’article du numéro de printemps 2021 de Politique étrangère (n° 1/2021) – disponible dès lundi 8 mars – que vous avez choisi d'(é)lire : « Diplomatie chinoise : de l’ « esprit combattant » au « loup guerrier » », écrit par Marc Julienne, chercheur au Centre Asie de l’Ifri, et Sophie Hanck, assistante de recherche au Centre Asie de l’Ifri.

Le développement de l’épidémie du COVID-19 début 2020 a placé la Chine sous les projecteurs : à la crise sanitaire interne s’est ajoutée celle de son image extérieure. Les nombreux doutes quant au nombre d’infections et de décès quotidiens, l’absence de transparence de l’enquête sur l’origine du virus, le retard volontaire pris entre le 14 et le 20 janvier pour déclarer la transmission interhumaine du virus, puis la pression exercée sur l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour retarder la déclaration de l’Urgence de santé publique de portée internationale au 30 janvier, ont suscité critiques et suspicions. Dans ce contexte, nombre de diplomates chinois, à Pékin et dans le monde, sont sortis de leur réserve habituelle pour défendre haut et fort le discours officiel.

Mindfuck

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2020-2021 de Politique étrangère (n° 4/2020). Jean-Baptiste Florant, chercheur au Centre des études de sécurité à l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Christopher Wylie, Mindfuck. Le complot Cambridge Analytica pour s’emparer de nos cerveaux (Grasset, 2020, 512 pages).

Mindfuck de Christopher Wylie a fait l’effet d’une bombe médiatique lors de sa parution en anglais en 2019 ; il fait aujourd’hui l’objet d’une traduction en français. Lanceur d’alerte de nationalité canadienne, l’auteur décrit de l’intérieur la machine Cambridge Analytica qui a plongé le géant du numérique Facebook dans un scandale retentissant. Informaticien de génie, personnalité riche et volontiers anticonformiste, Christopher Wylie explique dans un ouvrage documenté, au style spontané, comment les techniques de marketing digital les plus agressives et intrusives ont envahi l’espace politique contemporain, et biaisé le processus démocratique en vue de conquérir sans vergogne le pouvoir.

PE n° 1/2021 : J-5 !

Le nouveau numéro de Politique étrangère (n° 1/2021) va paraître (J-5) ! Il consacre un dossier spécial à la pauvreté et à son retour suite au choc du COVID-19, et un Contrechamps à l’ONU.  Et comme à chaque nouveau numéro, de nombreux autres articles viennent éclairer l’actualité : la diplomatie chinoise, les États-Unis et la guerre du Haut-Karabagh, la gouvernance mondiale, le Liban, l’armée nigériane et Boko Haram…

Envie d’en savoir plus ? Cliquez sans plus attendre sur cette vidéo !

Page 1 of 374

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén