Le Vatican, la guerre et la paix

Créée en 1936, Politique étrangère est la plus ancienne revue française dans le domaine des relations internationales. Chaque vendredi, découvrez « l’archive de la semaine ».

* * *

L’article « Le Vatican, la guerre et la paix » a été écrit par Maurice Pernot. Officier de la Légion d’honneur et titulaire de la croix de guerre 1914-1918, il a été Président du Centre d’études de politique étrangère. Son article a été publié dans le numéro 2/1948 de Politique étrangère quelques mois avant son décès.

M. Myron-C. Taylor a publié récemment les messages échangés au cours de la deuxième guerre mondiale entre le pape Pie XII et le président Roosevelt. Ce recueil est précédé de deux préfaces : l’une du Souverain Pontife, l’autre du président Truman ; l’auteur y a joint une introduction et des notes explicatives où sont utilement définis le caractère et l’objet de la mission qu’il a remplie au Vatican. La grande presse américaine n’a pas manqué de signaler l’importance et l’opportunité d’une telle publication ; elle en a pris occasion pour rappeler et commenter l’attitude que le chef de l’Église catholique a prise en face des problèmes de la guerre et de la paix… Continuer la lecture

Publié dans Sélection d'archives | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

La Russie de Poutine en 100 questions

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2018). Anne de Tinguy propose une analyse de l’ouvrage de Tatiana Kastouéva-Jean, La Russie de Poutine en 100 questions (Tallandier, 2018, 352 pages).

Alliant une excellente connaissance de son pays d’origine à une grande rigueur, Tatiana Kastouéva-Jean propose ici une analyse fine, sans concession mais sans polémique, des évolutions russes post-soviétiques. Destiné à un large public, cet ouvrage intéressera aussi le chercheur qui y trouvera des pistes de réflexion sur les mutations et dynamiques en cours, et sur l’articulation entre affaires intérieures et extérieures. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Démocratie vs. cyberattaques

>> Retrouvez l’article dont est extraite cette citation : « Géopolitique de la cyber-conflictualité », écrit par Julien Nocetti, chercheur au Centre Russie/NEI et spécialiste des questions liées au numérique et au cyber, dans le numéro d’été 2018 de Politique étrangère (n° 2/2018). <<

Publié dans Les auteurs s'expriment | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Jihadi Culture

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2018). Laurence Bindner propose une analyse de l’ouvrage dirigé par Thomas Hegghammer, Jihadi Culture: The Art and Social Practices of Militant Islamists (Cambridge University Press, 2017, 288 pages).

Alors que la recherche sur les groupes djihadistes privilégie habituellement les analyses historiques, opérationnelles ou doctrinales, cet ouvrage collectif en défriche un aspect méconnu : la culture et les pratiques sociales.

À travers sept champs d’étude explorés par dix spécialistes, Hegghammer éclaire le phénomène djihadiste à l’aune des préoccupations artistiques et esthétiques (poésie, musicologie, iconographie, cinématographie) de quelques groupes transnationaux, ainsi qu’à travers leurs us et coutumes (interprétation des rêves, martyrologie, pratiques non militaires – religieuses en particulier, ou d’autres plus surprenantes, comme les pleurs), des années 1980 aux années 2010. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Métropoles en Méditerranée

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2018). Helin Karaman propose une analyse de l’ouvrage dirigé par Dominique Lorrain, Métropoles en Méditerranée. Gouverner par les rentes (Presses de Sciences Po, 2017, 320 pages).

Cet ouvrage est issu d’un projet de recherche coordonné par Dominique Lorrain, qui s’est intéressé aux modes de gouvernement des métropoles des pays dits du Sud. Comme dans un précédent volume (qui traitait de Shanghai, Mumbai, Le Cap et Santiago du Chili), il s’agit de montrer que les quatre grandes métropoles du sud de la Méditerranée étudiées, Beyrouth, Le Caire, Alger et Istanbul, à la croissance urbaine rapide, aux institutions souvent jugées défaillantes, ne sont pas pour autant ingouvernables et en proie au chaos. La méthode est identique : appréhender le fait métropolitain par l’analyse de ses institutions et de ses réseaux techniques. Continuer la lecture

Publié dans Revue des livres | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire