Politique étrangère n° 1/2019 : votez pour (é)lire votre article préféré !

 

Parmi ces 3 articles à paraître dans PE 1/2019, lequel aimeriez-vous lire librement sur politique-etrangere.com ?

View Results

Loading ... Loading ...
Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Aux origines des désaccords transatlantiques

Créée en 1936, Politique étrangère est la plus ancienne revue française dans le domaine des relations internationales. Chaque vendredi, découvrez « l’archive de la semaine ».

* * *

L’article « Aux origines des désaccords transatlantiques » a été écrit par l’ancien diplomate Gabriel Robin, dans le numéro 4/1982 de Politique étrangère.

Le sommet de Versailles, en juin dernier, passait pour avoir rétabli l’harmonie atlantique. Il a suffi de quelques jours pour que, sous le vernis du trompe-l’œil, reparaissent les vieilles lézardes et, avec elles, des questions vingt fois ressassées : pourquoi ces divisions ? S’agit-il de malentendus ou de désaccords ? D’une simple « querelle de famille », comme veut le croire Ronald Reagan, ou d’un « divorce progressif » comme paraissait le craindre, au mois de juillet, Claude Cheysson ?

Il est vain de chercher, dans les données immédiates de la crise ou dans les arguments échangés, de quoi départager les deux thèses. La dispute est de celles que l’on minimise ou dramatise à volonté. Selon les besoins de la cause, il est aussi aisé de l’élever à la hauteur d’un débat de principe que de la réduire à une affaire de gros sous ; aussi tentant de mettre l’accent sur la passion des acteurs que de rappeler les limites de l’enjeu ; aussi légitime, enfin, de se laisser impressionner par la vigueur des prises de position que d’observer, des deux côtés, un égal refus des extrémités déchirantes. Les optimistes ont sans doute raison de parier qu’après quelques éclats de voix, les frères ennemis se jureront à nouveau une loyauté éternelle. Les pessimistes n’ont pas tort de prévoir qu’avant longtemps une autre querelle aura mis fin à cette… éternité. Continuer la lecture

Publié dans Sélection d'archives | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Politique étrangère n° 1/2019 : J-7

> > S’abonner à Politique étrangère < <

Publié dans Sommaires | Laisser un commentaire

Après l’Europe ?

Créée en 1936, Politique étrangère est la plus ancienne revue française dans le domaine des relations internationales. Chaque vendredi, découvrez « l’archive de la semaine ».

* * *

L’article « Après l’Europe ? » a été écrit par Dominique David, alors professeur à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr et chargé de mission auprès du directeur de l’Ifri, dans le numéro 1/1994 de Politique étrangère.

Cela s’est, en réalité, su assez vite : nous avons changé de monde. Sommes-nous sûrs d’être entrés pour autant dans un monde nouveau, unique ? L’Europe a changé, voilà cinq ans, de soubassement pour la première fois depuis la glaciation de la guerre froide. Mais plusieurs mutations se sont succédé depuis 1989. Peut-être entrons-nous dans une autre ère, dépassant déjà ce que nous pensions être notre avenir. L’architecture nouvelle de l’Europe, nous l’avions, Français, imaginée à partir de deux idées : les problèmes européens seraient de plus en plus renvoyés aux Européens eux- mêmes ; et ils seraient résolus par un montage complexe d’institutions, à dominante européenne. Ainsi dessinait-on la carte d’une Europe à la fois diverse et unitaire, se définissant enfin elle-même. L’année 1993 a fait voler en éclats cette architecture avant même qu’elle ne sorte de terre. Continuer la lecture

Publié dans Sélection d'archives | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Conférence « International : L’État est-il has been ? »

Retrouvez la vidéo de la conférence « International : l’État est-il has been ? », organisée le 21 novembre 2018 à la Sorbonne par Diploweb.com et l’ADEA du MRIAE Paris 1 Panthéon Sorbonne, en synergie avec le Centre géopolitique, avec Marc Hecker rédacteur en chef de Politique étrangère (Ifri), Frédéric Ramel, professeur des universités et directeur du département de science politique à Sciences Po Paris, François Gaulme, chercheur associé au Centre Afrique subsaharienne de l’Ifri, et Julien Nocetti, chercheur auprès de l’Ifri.

Cliquez sur le lien de la vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=NNjkL_smuf8&feature=youtu.be

La question est relativement jeune. Elle apparaît dans les débats théoriques des relations internationales dans les années 1970. Portée par l’enlisement au Vietnam, les crises pétrolières ou l’émergence de l’écologie, elle remet en cause l’État qui n’est plus le seul acteur clé. Parallèlement, la fin d’un monde bipolaire restructure l’espace international dans les années 1990. Depuis le début des années 2000, on assiste à une nouvelle séquence pour cette question d’État dépassé, comme s’il s’agissait d’une revanche. Tout d’abord, sur le plan stratégique, le 11 septembre 2001 illustre la vulnérabilité des États-Unis, symbole jusqu’alors « d’hyperpuissance ». Ceci entraîne le déclenchement de deux guerres inter-étatiques (États-Unis contre l’Afghanistan dès 2001 et contre l’Irak dès 2003), avec une désÉtatisation de la guerre par un phénomène de privatisation des armées. Il y a donc une transformation de l’État stratégique qui interroge : gagner une guerre, est-ce la victoire politique ? De plus, les années 2000 marquent un tournant pour l’économie mondiale. La réaction des États à la crise de 2008 en témoigne. Il y a d’une part les réflexes nationaux habituels des États souverains, et d’autre part la coopération multilatérale, avec la réactivation du G20 par exemple. Enfin, le désir d’État et d’identité nationale forte datant du XIXe siècle, interrompu avec la fin de Seconde Guerre mondiale, réapparaît en 2016 avec le Brexit et l’élection de Donald Trump. Les réactions néo-nationalistes, alimentées par la peur du déclassement, fustigent la mondialisation. On assiste à une crise du multilatéralisme, telle une revanche à la remise en cause de l’État depuis la seconde moitié du XXe siècle. Continuer la lecture

Publié dans Événements | Laisser un commentaire