[CITATION] Une nouvelle architecture de sécurité pour l’Europe ?

Lisez l’article de Dmitri Trenin ici.

Retrouvez le sommaire du numéro 2/2022 de Politique étrangère ici.

L’Europe : changer ou périr

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été 2022 de Politique étrangère (n° 2/2022). Dominique David, rédacteur en chef de la revue, propose une analyse de l’ouvrage de Nicole Gnesotto, L’Europe : changer ou périr (Tallandier, 2022, 316 pages).

Le dernier livre de Nicole Gnesotto constitue d’abord une remarquable leçon sur la construction européenne, sur cette Union aux succès historiques toujours occultés par les difficultés conjoncturelles d’une avancée à 27.

Le bilan est impressionnant, à la fois à l’échelle de l’histoire mondiale et à celle des droits et acquis concrets des citoyens européens : unification politique et prospérité économique d’un continent, affirmation d’une citoyenneté commune, développement des droits, etc. Il faut affirmer sans cesse ces succès pour prendre la juste mesure des cinq grands débats rémanents qui constituent les obstacles les plus visibles aux avancées collectives européennes.

Seeking the Bomb

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été 2022 de Politique étrangère (n° 2/2022). Héloïse Fayet, chercheuse au Centre des études de sécurité de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Vipin Narang, Seeking the Bomb: Strategies of Nuclear Proliferation (Princeton University Press, 2022, 400 pages).

Si les raisons pour lesquelles des États développent un arsenal nucléaire sont connues, les façons d’obtenir la bombe sont, elles, trop souvent considérées comme identiques pour tous les États proliférants.

C’est un constat que pose Vipin Narang, chercheur au MIT et depuis mars 2022 assistant du sous-secrétaire à la Défense pour la politique spatiale, qui étudie ici le parcours des 29 États ayant, depuis 1945, tenté d’obtenir l’arme nucléaire, et propose une théorie des stratégies de prolifération répartissant ces États en quatre catégories.

Syrie, un conflit gelé en trompe-l’oeil : 3 questions à Fabrice Balanche

Auteur de l’article « Syrie : un conflit gelé en trompe-l’oeil » paru dans le numéro d’été 2022 de Politique étrangère (2/2022)Fabrice Balanche, maître de conférences en géographie à l’université Lyon 2, répond à trois questions en exclusivité pour politique-etrangere.com.

1-Peut-on dire que la guerre en Syrie est devenue un conflit gelé ?

Oui, actuellement, nous sommes dans un conflit gelé car les grandes offensives sont terminées depuis avril 2020, date de la dernière avancée de l’armée syrienne à Idleb. Les belligérants campent sur leurs positions respectives, qu’il s’agisse des acteurs internationaux (Russie, États-Unis, Turquie, Iran et Israël) ou des acteurs locaux (régime syrien, Forces démocratiques syriennes [FDS], le groupe djihadiste Hayat Tahrir al-Sham et autres milices rebelles). Le seul qui ne respecte pas ce modus vivendi c’est Daech, qui est retourné dans la clandestinité après la chute de son dernier fief territorial, Baghouz en mars 2019. L’organisation terroriste a recruté une nouvelle génération de combattants, qui multiplient les attaques contre les FDS et l’armée syrienne. En janvier 2022, Daech a lancé une attaque d’envergure contre la prison de Hassaké, où se trouvent des centaines de combattants prisonniers.

Dans le reste de la Syrie, nous avons toujours des échanges de tirs sur les lignes de front et des opérations internes aux différentes zones. Ainsi, à Deraa, l’armée syrienne a repris des quartiers tenus par les ex-rebelles durant l’été 2021 sur le même mode opératoire que lors de la reprise d’Alep ou de la Ghouta. Enfin, il faut ajouter aux conflits intérieurs, les raids de l’aviation israélienne sur les positions iraniennes et du Hezbollah en Syrie. Mais globalement la Syrie connaît depuis plus de deux ans une paix relative. Il semble que les acteurs internationaux se soient neutralisés et, comme quasiment tous les acteurs locaux leur sont inféodés, un cessez-le-feu s’est de facto imposé sur le pays.

Page 1 of 437

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén