Étiquette : démocratie Page 1 of 18

The Nordic Economic, Social and Political Model

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps 2022 de Politique étrangère (n° 1/2022). Cyril Coulet propose une analyse de l’ouvrage dirigé par Anu Koivunen, Jari Ojala et Janne Holmén, The Nordic Economic, Social and Political Model (Routledge, 2021, 272 pages).

Voici un ouvrage composite qui ambitionne d’éclairer comment « la recette des pays nordiques permettant d’associer des démocraties stables, la liberté individuelle, la croissance économique et des systèmes de sécurité sociale complets se trouve à la croisée des chemins dans le contexte actuel d’une économie numérique mondialisée, des tensions géopolitiques et des changements dans la culture politique ainsi que des défis adressés à la démocratie ».

Boris Johnson, du Capitole à la Roche tarpéienne ?

Lisez l’article de Marie-Claire Considère-Charon ici.

Retrouvez le sommaire du numéro 1/2022 de Politique étrangère ici.

Chine-Europe : le grand tournant

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps 2022 de Politique étrangère (n° 1/2022). François Chimits propose une analyse de l’ouvrage de David Baverez, Chine-Europe : le grand tournant (Le Passeur, 2021, 208 pages).

David Baverez publie un deuxième livre destiné à expliquer aux Français – l’une de ces « sociétés de la peur » – comment mieux appréhender la Chine de Xi Jinping – cette « société de l’ardeur ». L’idée directrice est explicitement de contribuer à fonder pour le XXIe siècle des liens sino-européens semblables aux liens transatlantiques du XXe siècle, dans l’objectif cette fois de « défier les États-Unis ».

Rebuilding European Democracy

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps 2022 de Politique étrangère (n° 1/2022). Maxime Lefebvre propose une analyse de l’ouvrage de Richard Youngs, Rebuilding European Democracy: Resistance and Renewal in an Illiberal Age (Bloomsbury Publishing/I.B. Tauris, 2021, 256 pages).

La démocratie a connu un affaiblissement sérieux en Europe durant les années 2010, en particulier en Hongrie et en Pologne, mais aussi à Malte, en France, en Espagne et ailleurs. Le mérite de Richard Youngs est de montrer que ces attaques, largement dues au courant illibéral et populiste, mais aussi à d’autres facteurs comme l’indépendantisme catalan ou la pandémie de Covid-19, n’ont rien d’un basculement inéluctable vers les valeurs autoritaires et ont aussi généré des réactions contraires.

Page 1 of 18

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén