Étiquette : France Page 1 of 33

[CITATION] Le renouveau des mouvements pour la restitution du patrimoine africain

Lisez l’article de Ysé Auque-Pallez ici.

Retrouvez le sommaire du numéro 3/2022 de Politique étrangère ici.

Des atomes, des souris et des hommes

Cette recension a été publiée dans le numéro d’automne 2022 de Politique étrangère (n° 3/2022). Denis Bauchard, ancien ambassadeur, propose une analyse de l’ouvrage de François Nicoullaud, Des atomes, des souris et des hommes. France-Iran : leurs relations nucléaires jusqu’à l’accord de Vienne (Hémisphères, 2022, 384 pages).

L’ambassadeur François Nicoullaud, à la fois acteur et témoin de la négociation nucléaire qui s’est étalée sur de nombreuses années, travaillait depuis quelque temps sur ce livre qui retrace plusieurs décennies de relations entre la France et l’Iran dans le domaine du nucléaire. Sa mort brutale ne lui a pas laissé le temps d’achever son ouvrage, finalisé par un petit groupe d’universitaires amis. Au cours de sa carrière, François Nicoullaud a été à plusieurs reprises au cœur de ce dossier sensible, tout d’abord à la sous-direction des affaires atomiques et spatiales (1978-1981), puis comme directeur de cabinet du ministre de la Défense (1991-1993), enfin comme ambassadeur en Iran de 2001 à 2005.

Les 15 jours qui ont fait basculer Kaboul

Cette recension a été publiée dans le numéro d’automne 2022 de Politique étrangère (n° 3/2022). Marc Hecker, rédacteur en chef de la revue, propose une analyse de l’ouvrage de David Martinon, Les 15 jours qui ont fait basculer Kaboul (L’Observatoire, 2022, 304 pages).

L’image de David Martinon reste attachée à Nicolas Sarkozy, dont il fut porte-parole à l’Élysée en 2007-2008, après avoir été son conseiller diplomatique place Beauvau. C’est dans le cadre de cette fonction auprès du ministre de l’Intérieur qu’il découvre Kaboul en 2002. Le gouvernement cherche alors à fermer le camp de Sangatte, où affluent des milliers de réfugiés, dont beaucoup d’Afghans.

Le déclin franco-africain

Cette recension a été publiée dans le numéro d’automne 2022 de Politique étrangère (n° 3/2022). François Gaulme propose une analyse de l’ouvrage de Frédéric Lejeal, Le déclin franco-africain. L’impossible rupture avec le pacte colonial (L’Harmattan, 2022, 456 pages).

Dans ses relations avec l’Afrique, « la France passe son temps à s’autoflageller », regrettait un « haut diplomate » devant Frédéric Lejeal lors d’un entretien préparatoire à sa somme critique sur le « déclin franco-africain ». Mais son livre participe lui aussi de cet exercice délétère et contre-productif, surtout dans sa section finale qui dénonce pêle-mêle en France un racisme anti-Noirs dans l’art et la littérature, ainsi que l’ignorance sociétale du continent africain, bien que la classe politique et les dirigeants n’aient cessé d’exciper de leur proximité et leur sympathie envers cette partie du monde. La sensibilité blessée de l’auteur lui joue un mauvais tour, en sapant ce qui aurait pu être la solidité objective de son plaidoyer pour un sursaut nécessaire, pour un rapport à l’Afrique assaini et libéré de ce qu’il nomme le « pacte colonial ».

Page 1 of 33

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén