Catégorie : Revue des livres Page 1 of 207

Les comptes rendus de lecture publiés dans PE

Le piège africain de Macron

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2021-2022 de Politique étrangère (n° 4/2021). François Gaulme propose une analyse de l’ouvrage d’Antoine Glaser et Pascal Airault, Le piège africain de Macron. Du continent à l’Hexagone (Fayard, 2021, 272 pages).

Cet ouvrage entend relier la politique africaine aux enjeux intérieurs et non au reste de la politique étrangère, il inclut une interview très libre du président sur l’Afrique, en dépit des critiques qui lui sont adressées dans l’ouvrage. Celles-ci sont dominées par l’argumentation de la postface : Emmanuel Macron a voulu s’attacher durablement les jeunes de la diaspora africaine en France, mais ses déconvenues effectives risquent d’avoir un effet boomerang « dans l’Hexagone » et pour sa candidature à un second quinquennat.

Mars Adapting: Military Change during War

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2021-2022 de Politique étrangère (n° 4/2021). Rémy Hémez propose une analyse de l’ouvrage de Frank G. Hoffman, Mars Adapting: Military Change during War (Naval Institute Press, 2021, 368 pages).

« L’histoire suggère avec force que plusieurs organisations militaires ont fait mieux que d’autres pour changer, alors que diverses ont échoué. Il serait utile que nous comprenions pourquoi certaines sont meilleures et comment elles surpassent la concurrence. » Voilà l’objectif du dernier ouvrage de Frank G. Hoffman, officier des Marines à la retraite et chercheur à la National Defense University de Washington. L’auteur propose une théorie de l’apprentissage organisationnel, largement développée en introduction et en conclusion, qui s’appuie sur quatre capacités : le leadership, la culture organisationnelle, les mécanismes d’apprentissage et ceux de dissémination.

Cyber-attaques : l’Amérique désigne ses ennemis

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2021-2022 de Politique étrangère (n° 4/2021). Stéphane Taillat propose une analyse de l’ouvrage de Mark Corcoral, Cyber-attaques : l’Amérique désigne ses ennemis (L’Harmattan, 2021, 200 pages).

Dans les discours politiques et médiatiques sur les cyberattaques, l’attribution publique – l’imputation officielle de l’opération – reste perçue comme source de dilemme en raison des difficultés techniques de la preuve. On observe pourtant une tendance croissante de certains gouvernements à franchir le pas. Depuis 2014, les États-Unis semblent avoir fait de cette attribution publique la pierre angulaire de leur réponse aux cyberattaques, jusqu’à susciter parfois un mouvement collectif en ce sens, il est vrai dans le cadre de leurs alliances et partenariats stratégiques.

Operation: Jusan

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2021-2022 de Politique étrangère (n° 4/2021). Marc Hecker, rédacteur en chef de Politique étrangère, propose une analyse de l’ouvrage d’Erlan Karin, Operation: Jusan. A Story of Rescue and Repatriation from Islamic State (The Momentum Publishing Company, 2021, 258 pages).

Erlan Karin est kazakh, spécialiste des questions de sécurité, et sa carrière a oscillé entre université, haute administration et politique. Son parcours atypique et sa proximité avec les autorités lui ont permis de suivre de près une opération hors du commun. Baptisée « Jusan », du nom d’une plante des steppes d’Asie centrale, elle a consisté à rapatrier 613 ressortissants kazakhs depuis la zone syro-irakienne entre janvier et septembre 2019 : 33 hommes, 160 femmes et 420 enfants (dont 32 orphelins) ont ainsi pu regagner leur pays après avoir passé plusieurs années au sein de groupes djihadistes.

Page 1 of 207

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén