Étiquette : Afghanistan Page 1 of 7

Interview : 3 questions à Pierre Melandri

Auteur de l’article « Americans First : la géopolitique de l’administration Biden » paru dans le numéro d’automne de Politique étrangère  (n° 3/2021)Pierre Melandri, historien et ancien professeur des universités à Sciences Po, répond à trois questions en exclusivité pour politique-etrangere.com.

1) En quoi le message « Americans First » de Biden est-il différent du slogan « America First » de Trump ?

La différence reste subtile parce que, depuis les années Obama, les forces profondes pesant sur la politique étrangère des États-Unis demeurent les mêmes : d’abord, la lassitude des Américains face aux « guerres sans fin » ; ensuite, l’inquiétude croissante face à la montée de la Chine en puissance ; enfin et surtout, la volonté d’une large partie de la population de voir le pays arrêter de consacrer des ressources démesurées à la préservation d’un ordre international ne servant, à ses yeux, qu’un groupe étroit d’intérêts.

Mais si Obama s’est contenté d’adapter la politique étrangère américaine à ces nouvelles réalités, Trump a choisi de remettre radicalement en cause les trois piliers sur lesquels depuis 1947-1949 elle avait reposé : une ouverture internationale des marchés qui, selon lui, avait nui aux entreprises américaines et à leurs salariés ; un système multilatéral d’alliances qui, à l’écouter, avait permis aux partenaires des États-Unis d’exploiter sans vergogne ces derniers ; un attachement, au moins rhétorique, aux valeurs démocratiques auquel il reprochait d’avoir lié les mains de l’Amérique.

Le Gouvernement transnational de l’Afghanistan

Cette recension a été publiée dans le numéro d’automne 2021 de Politique étrangère (n° 3/2021). Jean-Luc Racine propose une analyse de l’ouvrage de Gilles Dorronsoro, Le Gouvernement transnational de l’Afghanistan. Une si prévisible défaite (Karthala, 2021, 288 pages).

En 2003, deux ans après la chute des talibans, Gilles Dorronsoro publiait un article prémonitoire : « Afghanistan : chronique d’un échec annoncé ». Fort de sa connaissance d’un pays qu’il a parcouru de longue date, il a, depuis, multiplié les alertes. Son ouvrage démonte la mécanique de cet échec, qu’a entériné l’administration Trump en signant en février 2020 avec les talibans un accord de retrait que l’administration Biden met actuellement en œuvre. Ce grand tournant, et les incertitudes qu’il engendre quant à l’avenir de l’Afghanistan, ne sont toutefois pas le thème central d’un ouvrage qui porte essentiellement sur les opérateurs internationaux et le régime de Kaboul, responsables, nous dit l’auteur, de cette « si prévisible défaite ».

Blood, Metal, and Dust

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été 2021 de Politique étrangère (n° 2/2021). Rémy Hémez propose une analyse de l’ouvrage de Ben Barry, Blood, Metal, and Dust: How Victory Turned into Defeat in Afghanistan and Iraq (Osprey Publishing, 2020, 528 pages).

Une première synthèse en un seul volume à propos des guerres d’Irak et d’Afghanistan est donc enfin disponible : concise, perspicace, agréable à lire. Un ouvrage de référence dans lequel Ben Barry utilise son passé militaire – général de brigade, il a servi dans l’armée britannique et jouit d’une grande expérience opérationnelle – et ses fonctions actuelles de chercheur à l’International Institute for Strategic Studies.

Mercredi noir à Mobayan

Rémy Hémez propose pour le blog de Politique étrangère une analyse de l’ouvrage de Vincent Lazerges, Mercredi noir à Mobayan. 7 septembre 2011, Afghanistan (Éditions de l’École de guerre, 2021, 180 pages).

Vincent Lazerges est officier de chasseurs alpins, déployé à diverses reprises sur les théâtres d’opérations, dont l’Afghanistan. Doctorant à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), ses travaux de recherche portent sur l’expérience combattante en Kapisa de 2008 à 2012. Dans cet excellent essai, il livre une première étape de cette entreprise intellectuelle. Il décrit en détail une journée de combats en Afghanistan : l’opération « Black Eight », menée par un sous-groupement tactique interarmes du 1er régiment de chasseurs parachutistes aux environs de Mobayan, le 7 septembre 2011.

Page 1 of 7

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén