Catégorie : La presse parle de PE Page 1 of 43

Revue de presse sur Politque étrangère

La nouvelle division de l’Europe analysée dans « Politique étrangère »

Le 17 juin, le journaliste Marc Semo a dédié sa chronique dans Le Monde à la nouvelle division de l’Europe, conséquence de la guerre d’Ukraine. Il y cite le dossier « Ukraine : entre deux paix ? », publié dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2022).

La guerre en Ukraine change la donne géopolitique. Elle replonge le Vieux Continent dans une logique de guerre froide, mais avec un nouveau rideau de fer passant beaucoup plus à l’est que l’ancien, décrypte, dans son numéro d’été, le trimestriel de l’Institut français des relations internationales.

La revue des revues. C’est une double sidération qui a saisi les Européens le 24 février avec l’agression russe contre l’Ukraine. Non seulement, pour la première fois depuis 1945, une guerre conventionnelle de haute intensité et interétatique est de retour sur le Vieux Continent, mais elle s’installe dans la durée. Cette nouvelle donne d’un entre-deux-paix ou entre-deux-guerres, dont ne peut encore mesurer toute la portée, est analysée avec une grande pertinence par la revue Politique étrangère dans sa dernière livraison de l’été 2022.

Ukraine-Sahel : quelles sorties de crise ?

Invité dans l’émission « Géopolitique, le débat » sur RFI le 11 février dernier, Thierry de Montbrial, président de l’IFRI, évoque les possibles sorties de crise en Ukraine et au Sahel. La journaliste Marie-France Chatin en profite pour présenter le numéro d’hiver de Politique étrangère (n° 4/2021) consacré justement à l’Europe et au Sahel.

« L’actualité nous offre à voir deux crises internationales avec de multiples ramifications, l’Ukraine et le Sahel. Bruits de bottes en Europe et coups d’États répétés en Afrique où des mouvements jihadistes de plus en plus agressifs déstabilisent les pays africains les uns après les autres. »

***

Réécoutez le podcast de l’émission ici.

Découvrez le sommaire du numéro d’hiver de Politique étrangère (n° 4/2021) ici.

Retrouvez en libre lecture l’article de Thierry de Montbrial ici.

« Au Mali, l’erreur centrale de la France a consisté à prétendre favoriser le ‘retour’ d’un État malien »

Le 13 février, le journaliste Philippe Bernard a dédié sa chronique dans Le Monde à l’état des relations entre la France et le Mali, tendues, à quelques semaines des élections présidentielles françaises. Il y cite le dossier « Sahel : les sociétés contre l’État ? », publié dans le numéro d’hiver de Politique étrangère (n° 4/2021).

« Une humiliation diplomatique et militaire en Afrique. Emmanuel Macron n’avait pas besoin de cela à quelques semaines de l’élection présidentielle. Les officiers putschistes au pouvoir à Bamako qui expulsent l’ambassadeur de France et attisent les sentiments antifrançais savent parfaitement à quel point la période est sensible. Les responsables russes qui déploient les miliciens du Groupe Wagner au nez et à la barbe des soldats français ne l’ignorent pas non plus.

Crise en Ukraine, sanctions envisagées contre la Russie : Thierry de Montbrial livre son analyse

Invité dans le 23 heures de Franceinfo mardi 25 janvier, Thierry de Montbrial, président de l’IFRI, détaille la stratégie de la Russie dans la crise qui a lieu en Ukraine. La journaliste Patricia Loison en profite pour présenter le dossier du numéro d’hiver de Politique étrangère (n° 4/2021) consacré à l’Europe et intitulé « Europe, sorties de crise ».

Président de l’Institut français des relations internationales (IFRI), Thierry de Montbrial présente, sur le plateau du 23 heures de Franceinfo mardi 25 janvier, Europe, sortie de crises, le nouveau numéro de la revue de son institut. Interrogé sur la situation en Ukraine et notamment les mouvements de troupes russes à la frontière, il déclare que « ça fait partie de la gesticulation qui est tout à fait habituelle dans les relations internationales. Ce qu’il faut voir, c’est quels sont les buts de Poutine. Les buts de Poutine sont extrêmement simples et on les connaît depuis plus de vingt ans. Les Russes ne veulent pas reconstituer l’empire, ça n’a aucun sens. Ils veulent qu’il n’y ait pas de menace dans leur voisinage. Tout grand État résonne de cette manière », analyse-t-il. Selon lui, l’objectif de la Russie est d’obtenir « une nouvelle conférence sur la sécurité en Europe qui règle les relations entre ces pays ».

Page 1 of 43

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén