Étiquette : Russie Page 1 of 23

Does Russia Have a Grand Plan for the Middle East?

This article is the English version of : Ekaterina Stepanova, « La Russie a-t-elle une grande stratégie au Moyen-Orient ? », published in Politique étrangère, Vol. 81, Issue 2, 2016.

During the armed conflict in Syria, Russia has significantly upgraded its role and status both in the Middle East and beyond the region. The most radical upgrade has been Moscow’s carefully calibrated military intervention on behalf of the Syrian government since late September 2015, as well as its role in the revived Geneva negotiation process since February 2016 and in the ensuing ceasefire co-brokered by Russia and the United States. This new role and level of engagement is at odds with the widespread stereotype about post-Soviet Russia’s departure from the Middle East.

Les hommes de Gorbatchev

Cette recension a été publiée dans le numéro d’automne de Politique étrangère 
(n° 3/2020)
. Marie-Pierre Rey propose une analyse de l’ouvrage de Sophie Momzikoff-Markoff
, Les hommes de Gorbatchev. Influences et réseaux (1956-1992) (Éditions de la Sorbonne, 2020, 358 pages).

Tiré d’une thèse soutenue en 2015 à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et structuré en huit chapitres chronologiques, cet ouvrage traite de la perestroïka gorbatchévienne et plus particulièrement de la « nouvelle pensée », c’est-à‑dire de l’ensemble des principes et pratiques qui dominèrent la politique extérieure du dernier secrétaire général du Parti communiste d’Union soviétique (PCUS). Lancée à partir de 1986, cette nouvelle pensée contribua, en quelques années seulement, à l’émergence de relations internationales fondées sur un dialogue apaisé entre Est et Ouest, à la promotion de mesures de désarmement, et en fin de compte à la remise en cause de la guerre froide : autant d’éléments qui valurent à Mikhaïl Gorbatchev le Prix Nobel de la paix en 1990. C’est dire son importance.

La Biélorussie, si proche de l’Europe

Le 9 septembre dernier, Jacques Munier a consacré son émission « Le Journal des Idées » sur France Culture à la situation en Biélorussie. Il y cite notamment Roman Kuzniar, auteur de l’article « Sur la Russie : penser européen », publié dans le numéro 1/2020 de Politique étrangère.

[…] Dans la dernière livraison de la revue Politique étrangère, Roman Kuzniar énonce les préalables à toute relation sérieuse de l’Union européenne avec la Russie. D’abord ne pas se cacher la nature véritable, en partie héritée de l’histoire, de la politique étrangère russe : un esprit néo-impérial et une logique visant à peser sur la situation globale en Europe, notamment par une guerre idéologique, « qu’elle emprunte la forme de cyber-attaques, de désinformation, ou de soutien des partis nationalistes hostiles à l’Europe unie ». Ensuite, et à raison même, maintenir un front européen uni pour contrer les tentatives de division induites par la multiplication des relations bilatérales. Il s’agit d’éviter que le Kremlin ne choisisse lui-même les termes du dialogue, écartant les questions gênantes sur les droits de l’homme ou la sécurité, en limitant les gains de l’Europe « à des contrats intéressant seulement certains pays ». […]

Lisez l’article de France Culture en entier ici.
Accédez à l’article de Roman Kuzniar sur Cairn ici.

Russia and America: The Asymmetric Rivalry

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2020).
Maxime Danielou propose une analyse de l’ouvrage d’Andrei P. Tsygankov, Russia and America: The Asymmetric Rivalry (Polity Press, 2019, 272 pages).

Professeur à l’université de San Francisco, Andrei Tsygankov a publié plusieurs ouvrages sur la politique étrangère russe, son rapport avec l’Occident et la perception de la Russie aux États-Unis. Celui-ci constitue une synthèse actualisée de ses précédents écrits. Il s’agit d’une analyse des relations russo-américaines dans les secteurs et aires géographiques où les intérêts des deux États se rencontrent, et souvent s’opposent. Bien qu’une importante partie du propos soit consacrée à la période suivant l’élection de Donald Trump, la réflexion s’inscrit dans un temps plus long, à compter de la chute de l’Union soviétique.

Page 1 of 23

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén