Étiquette : Etats-Unis Page 1 of 50

Biden, la Chine et nous

Le 25 juin dernier, Alain Frachon a publié dans Le Monde un article consacré à la posture de la nouvelle administration Biden vis-à-vis de la Chine, et des conséquences stratégiques pour l’Europe. Il cite à cette occasion le dossier du numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2021), « L’Asie de l’Est face à la Chine ».

Face à la volonté du président américain, manifestée lors de sa tournée européenne mi-juin, d’imposer le thème du « défi chinois » au G7 et à l’OTAN, l’UE doit affirmer sa singularité stratégique.

[CITATION] Chine/Corée du Sud : une frustration réciproque

Accédez à l’article d’Antoine Bondaz ici.

Retrouvez le sommaire du numéro 2/2021 de Politique étrangère ici.

American Military History

Rémy Hémez propose pour le blog de Politique étrangère une analyse de l’ouvrage de Joseph T. Glatthaar, American Military History (Oxford, Oxford University Press, 2020, 140 pages).

En annonçant en mars 2021 le retrait des troupes américaines d’Afghanistan d’ici le 11 septembre 2021, le président Biden a tourné une nouvelle page de la courte – moins de deux siècles et demi – mais très riche histoire militaire des États-Unis. Joseph T. Glatthaar professeur d’histoire à l’université Chapel Hill de Caroline du Nord et auteur de nombreux livres, en particulier sur la guerre de Sécession, nous en donne une utile synthèse dans ce 657e volume de la fameuse série des « Very Short Introduction », équivalent britannique des « Que Sais-Je ? ».

Obama’s Fractured Legacy

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été 2021 de Politique étrangère (n° 2/2021). Mathilde Velliet propose une analyse de l’ouvrage dirigé par François Vergniolle de Chantal, Obama’s Fractured Legacy: The Politics and Policies of an Embattled Presidency (Edinburgh University Press, 2020, 384 pages).

L’arrivée d’une nouvelle administration s’accompagne de promesses et d’espoirs d’actions transformatrices. Cet ouvrage examine pourquoi les immenses espérances de changement suscitées par l’élection de Barack Obama, alors comparé à un nouveau Franklin D. Roosevelt, n’ont pu se concrétiser. Au croisement de l’histoire et des sciences sociales, ce travail s’appuie sur l’analyse de nombreux champs et acteurs de la politique intérieure américaine, pour révéler les limites du pouvoir du président Obama, et plus largement de l’institution présidentielle moderne comme moteur de réforme sociale. Les 13 chapitres étudient les enjeux de l’héritage d’Obama liés aux institutions, aux politiques et aux mouvements sociaux.

Page 1 of 50

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén