Étiquette : énergie Page 1 of 4

Deglobalization and International Security

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2020).
Morgan Paglia, chercheur au Centre des études de sécurité de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Thomas X. Hammes
Deglobalization and International Security (Cambria Press, 2019, 288 pages).

Thomas X. Hammes, ancien colonel des Marines et chercheur à la National Defense University, esquisse ici l’avenir de l’ordre international à l’heure de l’automatisation de la production et du repli des nations sur leurs voisinages régionaux.

Il dresse d’abord un constat : sur le plan économique, les grandes puissances dépendent de moins en moins des échanges internationaux (marchandises, services, investissements) pour assurer leur croissance. Ce phénomène, largement entamé après la crise de 2008, va s’accélérer sous l’effet des transformations technologiques de la révolution industrielle qui se profile, et bouleverser les équilibres socio-économiques et stratégiques.

Le New Deal vert mondial

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2020).
Marc-Antoine Eyl-Mazzega, directeur du Centre Energie de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Jeremy Rifkin
Le New Deal vert mondial. Pourquoi la civilisation fossile va s’effondre d’ici 2028… Le plan économique pour sauver la vie sur Terre (Les liens qui libèrent, 2019, 304 pages).

Jeremy Rifkin a souvent été considéré comme un précurseur et le sera encore pour son New Deal vert mondial. Pour lui, la nouvelle révolution industrielle est en marche et va bouleverser nos modes de vie, de travail, de produire et de consommer. Elle est à portée de main : l’internet des objets – le pilotage intelligent et à distance optimisant tous les processus, notamment l’offre et la demande d’énergie – se déploie partout ; le coût de déploiement des énergies renouvelables est en baisse constante ; les technologies de stockage sont prometteuses, et celles permettant le pilotage des réseaux, de l’offre et de la demande d’électricité, permettront une électrification croissante par les énergies renouvelables ; l’efficacité énergétique peut progresser partout. Le nouvel ordre sera celui de la « glocalisation », chacun étant acteur du système économique et énergétique à part entière, en étant interconnecté grâce aux solutions digitales.

L’énergie et l’économie mondiale, Jacques de Larosière (1980)

En cette période de confinement liée à l’épidémie de coronavirus, la rédaction de Politique étrangère vous offre de (re)lire des textes qui ont marqué l’histoire de la revue. Nous vous proposons aujourd’hui un article de Jacques de Larosière, intitulé « L’énergie et l’économie mondiale », et publié dans le numéro d’automne 1980.

Après le quadruplement des prix du pétrole en 1973, les pays industrialisés avaient réussi à rééquilibrer leur balance des paiements courants grâce notamment à une baisse des prix réels du pétrole. Mais les déficits massifs de la balance des paiements courants que connaissent aujourd’hui, à la suite des nouvelles hausses décidées par l’OPEP, les pays importateurs de pétrole, risquent de se révéler plus persistants. Nous pouvons en effet nous attendre à ce que les tensions sur les prix persistent plus longtemps et à ce que les excédents pétroliers soient plus durables qu’après 1974.

Citation du jour : « La transition énergétique dans les décennies à venir »

Le nouveau numéro de Politique étrangère (n° 1/2019) vient de paraître :
2019-2029 – Quel monde dans 10 ans ?

Découvrez quotidiennement un extrait de l’un des articles de ce nouveau numéro.

Cette citation est extraite de l’article d’Adnan Z. Amin, « La transition énergétique dans les décennies à venir », publié dans le n° 1/2019 de Politique étrangère.

Retrouvez le sommaire complet ici.

> > Suivez-nous sur Twitter : @Pol_Etrangere ! < <

Page 1 of 4

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén