Étiquette : Pays du Golfe Page 1 of 2

Déni français. Notre histoire secrète des liaisons franco-arabes

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2020). Anne-Clémentine Larroque propose une analyse de l’ouvrage de Pierre VermerenLe Déni français. Notre histoire secrète des liaisons franco-arabes (Albin Michel, 2019, 288 pages).

Le Déni français est paru fin 2019, quelques mois après la sortie d’un petit essai du même auteur La France qui déclasse. Les Gilets jaunes, une jacquerie au XXIe siècle (Tallandier). Ainsi Pierre Vermeren, historien et arabisant érudit, ouvre-t‑il son champ de spécialiste du monde arabe – maghrébin en particulier – à des considérations plus nationales.

Les économies du Golfe et la transition énergétique

La rédaction a le plaisir de vous offrir à lire ce second article « Les économies du Golfe et la transition énergétique », écrit par Hugo Le Picard. Il figure au sommaire de notre nouveau numéro de Politique étrangère (n°1/2020), « Le Golfe : nouveau centre du Moyen-Orient ? ».

L’enjeu énergétique et climatique au Moyen-Orient est un concentré de superlatifs. La région abrite les principales réserves mondiales de pétrole et de gaz. Elle produit le tiers du pétrole consommé dans le monde, mais doit faire face à une concurrence accrue, des producteurs nord-américains notamment. La région compte des États comme l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis (EAU) ou encore le Qatar, qui font partie des plus importants émetteurs de CO2 par habitant au monde. Leur consommation d’énergie ne cesse de croître, favorisée par des subventions aux énergies fossiles qui sont parmi les plus élevées du monde. La consommation d’eau par habitant y bat des records et sa principale source, le dessalement, est particulièrement énergivore. La croissance économique et démographique s’y traduit par des besoins nationaux en électricité croissants. La région est aussi directement exposée au réchauffement climatique, soumise à un stress hydrique de plus en plus important. Face à cela l’ensoleillement forme un potentiel immense de production d’électricité solaire mais les mix électriques restent encore aujourd’hui largement dominés par les énergies fossiles.

Votez pour (é)lire votre article préféré !

Parmi ces 3 articles à paraître dans PE 1/2020, lequel aimeriez-vous lire librement sur politique-etrangere.com ?

  • « Inde : le nationalisme hindou au pouvoir », par Jean-Luc Racine (12%, 17 Votes)
  • « Géopolitique de l’Amazonie », par Ombelyne Dagicour (58%, 80 Votes)
  • « Faut-il négocier avec les djihadistes au Sahel ? », par Marc-Antoine Pérouse de Montclos (30%, 41 Votes)

Total Voters: 138

Loading ... Loading ...

Les votes sont ouverts jusqu’au dimanche 1er mars inclus. Résultats lundi 2 mars !

Irak, Libye, Soudan : efficacité des sanctions ?

Créée en 1936, Politique étrangère est la plus ancienne revue française dans le domaine des relations internationales. Chaque vendredi, découvrez « l’archive de la semaine ».

* * *

L’article « Irak, Libye, Soudan : efficacité des sanctions ? » a été écrit par Tim Niblock, à l’époque directeur de l’Institut d’études arabes et islamiques à l’université d’Exeter, dans le numéro 1/2000 de Politique étrangère.

Les années 90 ont été marquées par la tendance accrue des principales puissances occidentales à intervenir plus activement que par le passé dans les affaires des autres États. Cette tendance s’est concrétisée à différents niveaux : engagement militaire (avec notamment un très lourd déploiement dans le Golfe au cours des dernières années), pressions en vue de la libéralisation des économies exercées principalement à travers ou conjointement avec le Fonds monétaire international (FMI), soutien actif aux groupes se réclamant des droits de l’homme et œuvrant pour la démocratisation de leur pays et, enfin, imposition de sanctions économiques (aussi bien unilatéralement que dans le cadre des Nations unies).

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén