Étiquette : Pays du Golfe Page 1 of 3

No Conquest, no Defeat: Iran’s National Security Strategy

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps 2021 de Politique étrangère (n° 1/2021). Clément Therme propose une analyse de l’ouvrage d’Ariane M. Tabatai, No Conquest, no Defeat: Iran’s National Security Strategy (Hurst, 2020, 400 pages).

Le titre de l’ouvrage est tiré de l’expérience iranienne de la première guerre du Golfe (1980-1988) dont le bilan pourrait ainsi se résumer par « ni conquête, ni défaite ». Au-delà de l’attention particulière accordée à ce conflit, l’ouvrage a pour ambition de présenter une synthèse historique retraçant la problématique de la sécurité nationale de l’État iranien sur la longue durée. Cette approche privilégiant le temps long permet à l’auteur de ne pas se limiter à la dimension polémique de l’étude de la sécurité nationale iranienne à l’époque de la République islamique (depuis 1979).

Le Golfe, nouveau centre du Moyen-Orient ?

Hier, lundi 14 décembre, s’est tenue la troisième conférence du cycle « Le monde sur un fil » réalisé en partenariat avec le Centre Pompidou.
Retrouvez l’enregistrement de cette conférence « Le Golfe, nouveau centre du Moyen-Orient ? » ici.

Merci à Dorothée Schmid (Ifri), Emma Soubrier (AGSIW/UCA) et Clément Therme (Sciences Po/EHESS) pour cette excellente conférence !

Retrouvez l’enregistrement de cette conférence « Le Golfe, nouveau centre du Moyen-Orient ? » ici.

Retrouvez le sommaire du numéro 1/2020 de Politique étrangère ici.

Suivez-nous sur Twitter : @Pol_Etrangere !

[Conférence] Le Golfe, nouveau centre du Moyen-Orient ?

Lundi 14 décembre aura lieu la troisième conférence du cycle « Le monde sur un fil » réalisé en partenariat avec le Centre Pompidou.

Cette visioconférence, « Le Golfe, nouveau centre du Moyen-Orient ? » se tiendra à partir de 19h sur le site de la BPI.

À l’embouchure du Tigre et de l’Euphrate, le Golfe arabo-persique n’est pas seulement un lieu hautement symbolique, dont les rives abritaient à l’époque sumérienne les villes antiques d’Uruk et d’Ur, et qui a nourri l’imaginaire des écrivains et des artistes. C’est aussi un endroit stratégique par excellence, une frontière maritime jalousement gardée et une grande scène de conflits séculaires.

Déni français. Notre histoire secrète des liaisons franco-arabes

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2020). Anne-Clémentine Larroque propose une analyse de l’ouvrage de Pierre VermerenLe Déni français. Notre histoire secrète des liaisons franco-arabes (Albin Michel, 2019, 288 pages).

Le Déni français est paru fin 2019, quelques mois après la sortie d’un petit essai du même auteur La France qui déclasse. Les Gilets jaunes, une jacquerie au XXIe siècle (Tallandier). Ainsi Pierre Vermeren, historien et arabisant érudit, ouvre-t‑il son champ de spécialiste du monde arabe – maghrébin en particulier – à des considérations plus nationales.

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén