Recension « Décompositions démocratiques »

Le blog Reflets du Temps, qui consacre une large place aux questions internationales, a publié le 8 avril dernier un article mettant à l’honneur le dossier du numéro de printemps (n°1/2017) de Politique étrangère : « Décompositions démocratiques ».

Logo Reflets du Temps

Remarquable(s) contenu(s) pour ce numéro de printemps de PE. Deux très forts angles d’attaque sur des préoccupations de chacun de tout premier plan : les décompositions démocratiques – Europe et USA, et la Russie, ou plutôt nous et la Russie. Les deux dossiers étant fondamentaux, ce sera donc deux recensions pour Reflets du temps, cette semaine et la suivante.

Quatre articles nourris sont consacrés à ces « décompositions démocratiques », titre fort pertinent, dont tous les jours ou presque, on entend le bruit de la menace, des peurs qui accompagnent, plus peut-être que les analyses distanciées. D’où le précieux du dossier.

Laurence Nardon(Trump et la crise de la démocratie américaine), spécialiste des USA, cale son téléobjectif dans les recoins d’une Amérique devenue Trumpiste. Elle revient sur les causes de ce qu’on présente comme « l’échec du système politique américain avec l’élection de cet homme d’affaires à la personnalité narcissique et impulsive », prouvant que de fait le dysfonctionnement était à l’œuvre depuis plus d’une décennie, par les institutions et le rôle de l’argent. […]

Sabine Saurugger s’attaque à un gros morceau, celui de l’Union Européenne (Crise de l’Union Européenne ou crises de la démocratie ?) […]

« Orban et le souverainisme obsidional » est le sujet décliné par Paul Gradvohl, élargissant son propos à la Pologne et la Tchéquie. « Exceptions propres à l’Europe centrale, ou éléments précurseurs qui se diffusent ailleurs ? », voilà la problématique de l’article, examinant le retour au passé et l’identitarisme forcené (« l’humain n’est plus le nord magnétique, il est remplacé par le national ») qui renforce la politique férocement anti-réfugiés. Est observée l’importance de la paranoïa face aux média ; est souligné dans les heures récentes le rapprochement économique avec la Russie. […]

Très long et riche article, pour finir, d’Héloïse Nez et Pascale Dufour, s’interrogeant sur « un renouvellement de la démocratie par le bas ? À travers les mouvements Indignés et Occupy ». […]

« La crise démocratique que nous ressentons se développe au confluent de dynamiques multiples, qui renvoient toutes au rapport de soi aux autres, de l’intérieur à l’extérieur » écrit PE dans sa préface. On ne saurait mieux dire.

Pour lire l’article dans son intégralité, cliquez ici.

S’abonner à Politique étrangère.

Ce contenu a été publié dans La presse parle de PE, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire