Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2020).
Théo Clément propose une analyse croisée des ouvrages d’Anna Fifield, The Great Successor: The Divinely Perfect Destiny of Brilliant Comrade Kim Jong-un (Public Affairs, 2019, 336 pages) et de Chung Min Lee
The Hermit King: The Dangerous Game of Kim Jong-un (All Points Books, 2019, 320 pages) .

Journaliste au Washington Post, Anna Fifield a dirigé son bureau de Tokyo entre 2014 et 2018, d’où elle a notamment couvert la politique nord-coréenne, et s’est elle-même rendue douze fois en République populaire démocratique de Corée (RPDC). The Great Successor est présenté comme une biographie de Kim Jong-un, mais tente en fait souvent – et maladroitement – de s’appuyer sur la trajectoire personnelle du dirigeant nord-coréen pour décrypter certaines des dynamiques politiques nord-coréennes actuelles.