Étiquette : intelligence artificielle Page 1 of 3

The Reality Game

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2020-2021 de Politique étrangère (n° 4/2020). Julien Nocetti propose une analyse de l’ouvrage de Samuel Woolley, The Reality Game: How the Next Wave of Technology Will Break the Truth (PublicAffairs, 2020, 272 pages).

Les études sur la propagande et la désinformation sont traversées de nombreux chausse-trappes et néologismes. Dans The Reality Game, il n’est pas question de fake news ; pour l’auteur, l’expression, ultra-malléable, serait devenue un outil de diffusion massive des fausses informations elles-mêmes. Dans la foulée de travaux récents, Samuel Woolley, à la fois universitaire et think tanker, privilégie le terme de computational propaganda, qu’il estime refléter plus fidèlement les mutations technologiques en cours. Celle-ci consiste en la combinaison des usages des réseaux sociaux, des métadonnées (big data) et d’algorithmes d’Intelligence artificielle (IA) dans l’objectif de manipuler l’opinion publique.

The Geopolitics of Artificial Intelligence: The Return of Empires?

This article is the English version of : Nicolas Miailhe, « Géopolitique de l’Intelligence artificielle : le retour des empires ? », published in Politique étrangère, Vol. 83, Issue 3 , 2018.

“Artificial intelligence is the future… Whoever becomes the leader in this sphere will become the ruler of the world,” declared Vladimir Putin, speaking before a group of Russian students and journalists in September 2017. Three days later, Elon Musk, founder of SpaceX and Tesla, went even further in a tweet: “Competition for AI superiority at national level most likely cause of WW3 imo [in my opinion].”

Human Compatible: AI and the Problem of Control

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2020-2021 de Politique étrangère (n° 4/2020). Jean-Christophe Noël, chercheur associé au Centre des études de sécurité de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Stuart Russell, Human Compatible: AI and the Problem of Control (Viking Press, 2019, 352 pages).

La principale question posée par Human Compatible est de savoir comment les hommes pourraient garder le contrôle sur une super Intelligence artificielle (IA), c’est-à-dire sur une machine possédant un niveau d’intelligence supérieur aux êtres humains les plus brillants, pour éviter qu’elle ne provoque les pires désastres. L’enquête menée sert également de prétexte pour présenter des réflexions plus générales sur l’Intelligence artificielle.

The Technology Trap. Capital, Labour and Power in the Age of Automation

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps de Politique étrangère (n°1/2020). Jean-Christophe Noël propose une analyse de l’ouvrage de Carl Benedikt Frey, The Technology Trap. Capital, Labour and Power in the Age of Automation (Princeton University Press, 2019, 480 pages).

Carl Benedikt Frey, économiste européen qui dirige le programme sur l’avenir du travail à l’université d’Oxford, s’est fait remarquer en 2013 en publiant avec Michael Osborne The Future of Employment. How Suceptible Are Jobs to Computerisation? Les deux auteurs y prédisaient que 47 % des emplois aux États-Unis pourraient être tenus par des machines dans les prochaines décennies, du fait des futurs progrès dans l’Intelligence artificielle.

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén