Syrie, le piège de la « réconciliation »

Le 23 mai dernier, Jacques Munier, journaliste sur France Culture, a consacré sa chronique « Le Journal des idées », à la Syrie.
Il cite à cette occasion l’article de Fawaz A. Gerges, publié en mars dans le numéro de Politique étrangère spécial 40 ans de l’Ifri (n° 1/2019) : « Le Moyen-Orient en 2029 ».

[…] « Les guerres qui ravagent aujourd’hui le Moyen-Orient n’ont pas vocation à se poursuivre éternellement et la région n’est pas vouée à être dirigée par des autocrates », estime Fawaz A. Gerges dans la dernière livraison de la revue Politique étrangère, qui se projette dans les dix années à venir. Le professeur de relations internationales à la London School of Economics évoque « une guerre froide régionale opposant trois acteurs clés – Iran, Arabie Saoudite et Turquie » au cœur des conflits actuels. Sur le terrain « la division criante du monde arabe entre une identité nationale et des identités tribales, religieuses et sectaires se manifeste par de violents affrontements ». […]

Lire la chronique de Jacques Munier en entier sur France Culture.

> > S’abonner à Politique étrangère < <

Ce contenu a été publié dans La presse parle de PE, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.