Où va le monde ?

Le 14 juin dernier, le journal Les Échos consacrait sa « Revue du jour« , signée Julien Damon, au numéro-anniversaire de Politique étrangère (n° 1/2019).

Pour les quarante ans de l’Ifri, « Politique étrangère » se livre à un exercice de prospective en faisant appel à des signatures prestigieuses.

Le dossier. De quoi sera fait le monde en 2029 ? « Politique étrangère » s’empare de l’ambitieuse question. Et le lecteur voit s’ébaucher un monde plus désoccidentalisé, aux lumières démocratiques moins universelles, où États-Unis et Chine reconfigurent, par leur affrontement, le système des relations internationales. Il s’agira aussi d’un monde où la pauvreté aura baissé mais n’aura pas été éradiquée, tandis que les inégalités internationales se seront réduites et les inégalités au sein des pays auront augmenté. Si les perspectives démographiques, notamment sur le plan migratoire, sont difficiles à établir, reste que les nations à fécondité élevée sont celles à troubles politiques plus prononcés. Les défis pour les Afriques (au pluriel) sont ici conséquents. Globalement, parmi de multiples variables et scénarios, l’expansion des énergies renouvelables figure au rang des dynamiques positives, dans un contexte général de recomposition des conflits.

La publication. Créée en 1936, la revue « Politique étrangère » est publiée depuis 1979 par l’Institut français des relations internationales (Ifri), qui fête ses quarante ans cette année. Cette livraison exceptionnelle, à plumes expertes et prestigieuses, participe à la célébration de l’évènement. Avec brio.

Retrouvez le sommaire de ce numéro exceptionnel ici.

Ce contenu a été publié dans La presse parle de PE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.