Building a Resilient Tomorrow: How to Prepare for the Coming Climate Disruption

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2020).
Hugo Le Picard, chercheur au Centre Énergie de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Alice C. Hill et Leonardo Martinez-Diaz
, Building a Resilient Tomorrow: How to Prepare for the Coming Climate Disruption (Oxford University Press, 2019, 256 pages).

Alice C. Hill est senior fellow au Council on Foreign Relations, think tank américain dédié aux questions de politique étrangère. Leonardo Martinez-Diaz est directeur du Centre pour la finance durable à l’Institut des ressources mondiales (World Resources Institute, WRI), think tank américain spécialisé dans les questions de protection environnementale. Ils ont tous deux eu des responsabilités dans l’administration Obama où ils ont travaillé essentiellement sur les questions d’atténuation du réchauffement climatique ou d’adaptation à ce réchauffement. Les deux auteurs reviennent ici sur l’enjeu essentiel de la résilience de nos sociétés modernes face au changement du climat.

Ce livre est paru début 2020, après la COP 25 qui s’est tenue à Madrid en décembre dernier. Lors de cette conférence, les engagements nationaux de baisse des émissions de gaz à effet de serre ont été très insuffisants pour contenir la hausse des températures moyennes à des niveaux raisonnables. Cette rencontre a donc été un échec. Les émissions devraient continuer de croître dans les prochaines décennies. Alors que les premiers effets néfastes du réchauffement climatique se matérialisent, sont appelés à s’intensifier et à devenir de plus en plus fréquents. Cet ouvrage s’inscrit donc dans un contexte de changement de l’appréhension du réchauffement climatique : l’enjeu n’est plus seulement l’atténuation du changement climatique mais aussi l’adaptation à sa réalité. Au prisme d’une analyse multidisciplinaire, Alice C. Hill et Leonardo Martinez-Diaz réussissent à articuler des thèmes complexes et à les retranscrire de manière simple. Leur écriture est fluide, parsemée de nombreux exemples concrets qui rendent la lecture stimulante.

Le livre est organisé en dix chapitres qui présentent chacun une leçon pratique sur un aspect précis de la résilience. Ils abordent ainsi des thèmes variés comme les systèmes de soins face aux nouvelles menaces, l’architecture climatique, les biais cognitifs face aux risques climatiques, ou encore les systèmes de marché permettant d’aider à améliorer la résilience face au réchauffement du climat. L’ouvrage nous explique pourquoi, sous bien des aspects, les mesures d’adaptation se heurtent aux mêmes écueils que l’atténuation via la mise en place de stratégies de baisse des émissions de gaz à effet de serre, et propose des solutions simples pour y remédier. La fin de chaque chapitre comprend une courte section de recommandations politiques.

Building a Resilient Tomorrow décrit les différentes manières dont les entités gouvernementales peuvent œuvrer à renforcer la résilience des sociétés face au réchauffement climatique. Il est donc avant tout destiné aux décideurs politiques. Il est pourtant accessible pour le lecteur non familier avec les thèmes abordés, n’exigeant pas de connaissance préalable sur le sujet et n’utilisant pas de jargon spécifique. Il constitue donc également une bonne entrée en matière pour toute personne souhaitant mieux comprendre les enjeux de l’adaptation. La lecture de cet ouvrage est vivement recommandée à tout lecteur s’intéressant à la question générale du réchauffement climatique.

Hugo Le Picard

>> S’abonner à Politique étrangère <<

Ce contenu a été publié dans Revue des livres, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.