Étiquette : djihad Page 2 of 4

L’Afrique, nouvelle frontière du djihad ?

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver de Politique étrangère
(n° 4/2018)
. Alain Antil, directeur du Centre Afrique subsaharienne de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Marc-Antoine Pérouse de Montclos, L’Afrique, nouvelle frontière du djihad ? (La Découverte, 2018, 160 pages).

L’auteur est un spécialiste reconnu des conflits en Afrique subsaharienne, et l’un des premiers chercheurs à avoir travaillé sur les mystérieux « talibans » du nord-est du Nigeria, par la suite connus sous le nom de Boko Haram.

PE 3/2018 en librairie !

Le nouveau numéro de Politique étrangère (n° 3/2018) vient de paraître ! Il consacre un dossier complet aux sorties de guerres et un Contrechamps sur l’avenir de l’Iran. Comme à chaque nouveau numéro, de nombreux autres articles viennent éclairer l’actualité : bilan sur la crise du Golfe, un an après ; le tournant néo-nationaliste italien ; la géopolitique de l’Intelligence artificielle ; l’évolution du marché pétrolier ; et bien d’autres encore…

Comment sort-on des guerres ? Cent ans après 1918, le dossier de Politique étrangère reprend la question sous plusieurs éclairages, selon les conflits auxquels, volens nolens, les armées occidentales sont parties prenantes. Quelle place pour les négociations multilatérales ? Avec quels objectifs politiques ? Quel est le sens de la victoire militaire au XXIe siècle ? Et si nous ne pouvions pas penser la sortie de certains affrontements – par exemple en Afrique –, simplement parce que nous ne les comprenons pas ?

La rubrique Contrechamps ébauche quelques futurs possibles pour l’Iran, tant sur le plan interne que sur celui de ses relations avec les grands partenaires internationaux après la sortie des États-Unis de l’accord nucléaire de 2015. Le régime survivra-t-il à la crise économique et aux contestations internes qui l’accompagneront ? Le pays basculera-t-il vers ces acteurs très actifs que sont Moscou et Pékin ? Avec quelles conséquences pour une région en ébullition ?

La crise Arabie Saoudite/Qatar un an après ; le virage politique de l’Italie ; l’avenir d’un marché pétrolier incertain ; la fragmentation croissante de la société israélienne ; Boko Haram au Nigeria : autant de thèmes également présents dans ce numéro.

Quant à l’Intelligence artificielle, au-delà des bouleversements qu’elle dicte à nos vies quotidiennes, elle annonce peut-être une vaste recomposition des grands équilibres internationaux, autour de nouvelles définitions de la puissance : il est plus que temps de s’en préoccuper…

* * *

Découvrez le sommaire complet ici.

Téléchargez le dossier de presse ici.

Lisez gratuitement :

 

 > > Suivez-nous sur Twitter : @Pol_Etrangere ! < <

Jihad : des origines religieuses à l’idéologie

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2018). Héloïse-Anne Heuls propose une analyse de l’ouvrage de Myriam Benraad, Jihad : des origines religieuses à l’idéologie. Idées reçues sur une notion controversée (Le Cavalier bleu, 2018, 216 pages).

Briser les clichés, creuser les complexités et défaire les stéréotypes qui s’accumulent autour de la notion de djihad, telle est l’ambition du dernier ouvrage de Myriam Benraad, professeur de science politique à l’université de Leyde aux Pays-Bas. Cette spécialiste du monde arabe n’en est pas à son coup d’essai. Auteur déjà reconnue, forte d’une production riche sur un sujet qu’elle décortique depuis plusieurs années, elle s’évertue à redonner un sens à un terme entré dans le langage commun depuis les attentats du 11 septembre 2001, et dévoyé de son sens initial parce que trop souvent banalisé.

Histoires du djihad

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps de Politique étrangère (n°2/2018). Laurence Bindner propose une analyse croisée des ouvrages de Lemine Ould M. Salem, L’Histoire secrète du djihad. D’Al-Qaïda à l’État islamique (Flammarion, 2018), de Hélène Sallon, L’État islamique de Mossoul. Histoire d’une entreprise totalitaire (La Découverte, 2018), et de Romain Caillet et Pierre Puchot, « Le combat vous a été prescrit ». Une histoire du djihad en France (Stock, 2017).

L’effondrement de l’État islamique (EI) en tant que proto-État n’a pas pour corolaire son anéantissement. En témoigne, au-delà de la reprise des activités clandestines au cœur même de sa base territoriale, ou du repli de combattants vers d’autres provinces actives, la survivance de l’idéologie-matrice qu’est le djihadisme. Si le système mis en place par l’EI a déçu de nombreux adeptes, la doctrine et l’utopie qu’il portait demeurent, à bien des égards, intacts, sur les différents théâtres d’opérations ainsi qu’en Occident. Ces ouvrages offrent trois perspectives sur la menace djihadiste, trois analyses sous des angles complémentaires. Tout d’abord la lecture, à travers le prisme d’une figure tutélaire d’Al-Qaïda, des orientations historiques adoptées par cette organisation met en lumière la constance doctrinale, en dépit du délitement du groupe. Le deuxième ouvrage étudie comment l’EI a mis en place et imposé une doctrine proche, concrétisée dans sa forme la plus extrême comme modus vivendi, à des millions d’individus. Le troisième livre, enfin, analyse la façon dont cette idéologie s’est greffée sur le contexte français, mutant et s’adaptant sur plusieurs générations.

Page 2 of 4

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén