Étiquette : militaire

The Eye of War

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2019). Rémy Hémez propose une analyse de l’ouvrage d’Antoine Bousquet, The Eye of War: Military Perception from the Telescope to the Drone (University of Minnesota Press, 2018, 272 pages).

Antoine Bousquet est maître de conférences en relations internationales au Birkbeck College (université de Londres). Dans ce nouveau livre, il analyse les interactions entre innovations technologiques et transformations de l’art de la guerre, en s’intéressant plus spécifiquement à la généalogie d’un « rêve guerrier persistant » : voir sans être vu, tuer à distance, « conjuguer vision et annihilation ». Pour l’auteur, cette chimère n’est pas loin de se concrétiser. La transparence totale du champ de bataille demeure pour le moment inaccessible, mais une convergence entre perception et destruction s’est réalisée, le drone armé n’en étant que la face la plus visible.

La dissuasion au troisième âge nucléaire

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver de Politique étrangère
(n° 4/2018)
. Corentin Brustlein, directeur du Centre des études de sécurité de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Pierre Vandier, La dissuasion au troisième âge nucléaire (Éditions du Rocher, 2018, 112 pages).

Ce court essai de l’amiral Pierre Vandier, chef du cabinet militaire de la ministre des Armées, réalise une prouesse, combinant une étude transversale des propriétés des trois
« âges nucléaires », une analyse des transformations géopolitiques et capacitaires récentes, et une réflexion nuancée sur l’adéquation de la politique française de dissuasion nucléaire aux défis contemporains.

La guerre survivra-t-elle au XXIe siècle ?

Créée en 1936, Politique étrangère est la plus ancienne revue française dans le domaine des relations internationales. Chaque vendredi, découvrez « l’archive de la semaine ».

* * *

L’article « La guerre survivra-t-elle au XXIe siècle ? » a été écrit par Jean-Louis Dufour, consultant pour les questions militaires et stratégiques, et publié dans le numéro 1/1997 de Politique étrangère.

Emmanuel Kant avait naguère conçu un projet de paix perpétuelle, laquelle interviendrait le jour où trois conditions seraient remplies : la disparition du territoire en tant que symbole pertinent de la puissance des États ; la mondialisation de l’économie ; la convergence des systèmes politiques.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén