Étiquette : printemps arabes Page 1 of 3

L’Afrique du Nord après les révoltes arabes

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2020).
Denis Bauchard propose une analyse de l’ouvrage de Luiz Martinez, L’Afrique du Nord après les révoltes arabes (Presses de Sciences Po, 2019, 224 pages).

Paradoxalement, l’Afrique du Nord, dont les liens historiques avec la France sont forts, est moins couverte que le Moyen-Orient par les chercheurs qui s’intéressent au monde arabe. La contribution de Luis Martinez est ainsi bienvenue pour la connaissance de cette région qui nous est proche à bien des points de vue.

La longue nuit syrienne

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver de Politique étrangère
(n° 4/2019)
. Denis Bauchard, conseiller au Moyen-Orient pour l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Michel Duclos, La longue nuit syrienne. Dix années de diplomatie impuissante (Éditions de l’Observatoire, 2019, 344 pages).

Cette analyse de la politique menée par Jacques Chirac et ses successeurs par un auteur qui fut ambassadeur en Syrie de 2006 à 2009, montre les revirements voire les incohérences des relations entretenues avec un régime syrien connu de longue date pour sa brutalité. En décembre 2010, à la veille des printemps arabes, le président Sarkozy accueillait chaleureusement à l’Élysée Bachar Al-Assad, et déclarait quelques semaines plus tard qu’il devait partir et être jugé comme criminel de guerre.

The Cauldron: NATO’s Campaign in Libya

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère
(n° 2/2019)
. Jean-Christophe Noël, chercheur associé au Centre des études de sécurité de l’Ifri,  propose une analyse de l’ouvrage de Rob Weighill et Florence Gaub, The Cauldron: NATO’s Campaign in Libya (Hurst, 2018, 240 pages).

Voici un livre qui décrit la genèse, le déclenchement et la conduite de l’opération Unified Protector menée en 2011 par l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) au-dessus et au large de la Libye. Suite au soulèvement d’une partie de la population libyenne, cette opération avait pour but d’assurer la mise en œuvre de la résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations unies. Rappelons que cette résolution prévoyait la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne dans le ciel de la Libye, et l’usage de tous les moyens nécessaires pour protéger les populations civiles, à l’exception de forces d’occupation étrangères.

Généraux, gangsters et jihadistes

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2018). Denis Bauchard, conseiller au Moyen-Orient pour l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Jean-Pierre Filiu, Généraux, gangsters et jihadistes. Histoire de la contre-révolution arabe (La Découverte, 2018, 320 pages).

Récusant le mot « printemps », Jean-Pierre Filiu veut montrer ici comment les « révolutions arabes » initiées par une nouvelle génération qui contestait le nizam, c’est-à-dire tout à la fois des régimes et des systèmes despotiques, ont suscité des réactions violentes des « mamelouks », et comment ceux-ci ont mis fin, au moins provisoirement, à la vague démocratique, sauf en Tunisie.

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén