Étiquette : Algérie Page 2 of 6

Bouteflika. L’histoire secrète

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps de Politique étrangère (n°1/2020). Dominique David propose une analyse de l’ouvrage de Farid Alilat, Bouteflika. L’histoire secrète (Éditions du Rocher, 2020, 400 pages).

On lit ici l’histoire d’un homme singulier. Né au Maroc dans une famille assez peu portée à la révolte anticolonialiste – il sera traité de « Marocain » jusqu’au bout de sa vie politique –, tard rallié à la cause du Front national de libération (FLN), pris sous la protection de l’armée « extérieure » et particulièrement de Boumediene, ministre de Ben Bella, complice du coup d’État qui le renverse, affiche internationale d’une Algérie-locomotive du tiers-monde dans les années 1970…

To the Mountains: My Life in Jihad, From Algeria to Afghanistan

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver de Politique étrangère
(n° 4/2019)
. Laurence Bindner propose une analyse de l’ouvrage d’Abdullah Anas, To the Mountains: My Life in Jihad, From Algeria to Afghanistan (Hurst, 2019, 344 pages).

L’autobiographie d’Abdullah Anas vise à définir et décrire ce que fut le djihad afghan et les hommes qui l’ont mené, ainsi qu’à expliquer comment le djihadisme contemporain, issu de la matrice afghane, s’en est éloigné idéologiquement et politiquement.

Olusegun Obasanjo : « Les régimes militaires ne fonctionnent plus en Afrique »

Le 17 juin dernier, Pascal Airault de L’Opinion a interviewé l’ancien président du Nigéria Olusegun Obasanjo, présent à Paris en juin pour participer à la conférence « Où en est la démocratie au Afrique ? » à l’Ifri. A cette occasion, il rappelle que le dossier du numéro d’été 2019 de Politique étrangère (n° 2/2019), « La démocratie en Afrique : tours et détours »,  y est consacré.

Les faits. De passage à Paris en juin pour participer à la conférence « Où en est la démocratie en Afrique ? » de l’Institut français des relations internationales (Ifri, qui y consacre le dernier numéro de sa revue Politique étrangère), l’ancien président du Nigeria, Olusegun Obasanjo, s’est confié à l’Opinion sur les derniers soulèvements en Afrique, les problèmes sécuritaires et les enjeux nigérians.

Partisans et centurions. Une histoire de la guerre irrégulière au XXe siècle

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2019). Rémy Hémez,  propose une analyse de l’ouvrage d’Élie Tenenbaum, chercheur et coordonnateur du Laboratoire de Recherche sur la Défense (LRD) à l’Ifri, Partisans et centurions. Une histoire de la guerre irrégulière au XXe siècle (Perrin, 2018, 528 pages). Cet ouvrage a été récompensé par le prix Émile Perreau-Saussine en mai 2019.

En publiant une version remaniée de sa thèse de doctorat, Élie Tenenbaum, coordonnateur du Laboratoire de Recherche sur la Défense (LRD) de l’Ifri, nous plonge dans une passionnante histoire de la guerre irrégulière. Il définit cette forme de guerre comme prenant le contre-pied de la modernité occidentale : « Là où la guerre régulière met en avant la puissance de feu et les formations linéaires, la guerre irrégulière lui préfère la mobilité, le combat de tirailleurs et la guérilla » ; elle mêle combattants et non-combattants, ne respecte pas un ordre international fondé sur les États, et ses partisans ont une motivation politique qui les distingue des soldats.

Page 2 of 6

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén