Étiquette : Birmanie

Shadows across the Golden Land

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été 2021 de Politique étrangère (n° 2/2021). Sophie Boisseau du Rocher, chercheuse associée au Centre Asie de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Simon Tay, Shadows across the Golden Land: Myanmar’s Opening, Foreign Influence and Investment (World Scientific Publishing, 2020, 476 pages).

Cet ouvrage retrace tout d’abord l’histoire compliquée de ce pays, si compliquée d’ailleurs que les malentendus s’accumulent et alimentent les tensions récurrentes entre acteurs locaux et étrangers (chapitres 1, 2 & 3). Pour approfondir et illustrer son propos, l’auteur consacre deux chapitres (chapitres 6 & 7) à la crise « simple et complexe » des Rohingyas, illustration exemplaire de ces malentendus.

The Hidden History of Burma

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2020-2021 de Politique étrangère (n° 4/2020). Sophie Boisseau du Rocher, chercheuse associée au Centre Asie de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Thant Myint-U, The Hidden History of Burma: Race, Capitalism, and the Crisis of Democracy in the 21st Century  (W.W.Norton, 2019, 272 pages).

Voilà un livre que tous les intervenants sur la Birmanie/Myanmar devraient lire avant de poser des jugements, souvent définitifs, sur un pays d’une complexité extrême. Thant Myint-U nous invite à mieux saisir cette complexité en replaçant les événements contemporains dans une perspective historique large, avec les clés de lecture indispensables. Historien pétri des réalités birmanes (son grand-père était un homme politique de premier plan avant de devenir secrétaire général des Nations unies), éduqué à Cambridge, Thant Myint-U est à même d’expliquer à des Occidentaux candides les détours du pays qui, accumulés, rendent la situation contemporaine excessivement sensible.

Caretaking Democratization

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n°2/2017). Thierry Mathou, ambassadeur de France aux Philippines et ancien ambassadeur en Birmanie, propose une analyse de l’ouvrage de Renaud Egreteau, Caretaking Democratization: The Military and Political Change in Myanmar (Hurst & Co., 2016, 200 pages).

Caretaking democratization

Spécialiste de la Birmanie, Renaud Egreteau décrypte le « printemps birman » (2010-2015), séquence unique dans l’histoire des régimes en transition. Mus par de multiples ressorts, dont des facteurs propres à la structure prétorienne du régime birman, la dissolution de la junte (mars 2011) et son remplacement par un système hybride incarné par le gouvernement semi-civil du président Thein Sein étaient planifiés par les militaires qui ont esquissé, dans une feuille de route élaborée dès 2003, un « pacte de transition » avec la Ligue nationale pour la démocratie d’Aung San Suu Kyi et des représentants des groupes ethniques et de la société civile, dans le cadre d’un processus dont ils sont restés les gardiens grâce à une constitution taillée sur mesure.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén