Étiquette : corruption Page 1 of 2

[CITATION] Quel avenir politique pour le Mali ?

Accédez à l’article de Monique Chemilier-Gendreau ici.

Retrouvez le sommaire du numéro 4/2021 de Politique étrangère ici.

Corruption in a Global Context

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2020). Carlos Santiso propose une analyse de l’ouvrage dirigé par Melchior Powell, Dina Wafa et Tim A. Mau, Corruption in a Global Context: Restoring Public Trust, Integrity, and Accountability (Routledge, 2019, 336 pages).

La corruption est un fléau aussi persistant qu’impénétrable, qui balafre aussi bien les économies émergentes que les pays plus développés. Le défi est ici conceptuel et politique, dans la mesure où une meilleure compréhension du phénomène doit aider à discerner les causes et les remèdes, au-delà des symptômes et des conséquences. Cet ouvrage relève ce défi, mais manque de boussole conceptuelle pour encadrer les dix cas d’études et en extraire des conclusions sur les stratégies déployées pour y faire face.

La lutte contre la corruption, le blanchiment, la fraude fiscale

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2018). Vincent Piolet propose une analyse de l’ouvrage dirigé par Michel Hunault, La lutte contre la corruption, le blanchiment, la fraude fiscale. L’exigence d’éthique dans les mouvements financiers (Presses de Sciences Po, 2017, 232 pages).

Ce livre est assez inégal selon les contributions, et selon que l’on souhaite approfondir ses connaissances sur la corruption, le blanchiment ou la fraude fiscale. En bon avocat, Michel Hunault fait le point dans son introduction sur les différents processus législatifs qui se sont attaqués à ces différents maux.

Shadow Banking and the Rise of Capitalism in China

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps de Politique étrangère (n°1/2018). Norbert Gaillard propose une analyse de l’ouvrage de Andrew Collier, Shadow Banking and the Rise of Capitalism in China (Palgrave Macmillan, 2017, 208 pages).

Andrew Collier, ancien président de la filiale américaine de la Bank of China International, analyse le système financier chinois en se penchant spécifiquement sur le shadow banking.

L’auteur rappelle tout d’abord les causes profondes de la naissance puis de l’essor de cette finance de l’ombre, qui échappe à tout contrôle réglementaire et alimente toutes sortes de projets, légaux et illégaux.

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén