Étiquette : Parti communiste chinois Page 1 of 2

Rouge vif. L’idéal communiste chinois

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2020).
Dominique David, rédacteur en chef de Politique étrangère, propose une analyse de l’ouvrage d’Alice Ekman, Rouge vif. L’idéal communiste chinois (Éditions de l’Observatoire, 2020, 224 pages).

Deux choses sont claires. Alice Ekman est un des meilleurs spécialistes français des affaires chinoises ; son contact continu avec les textes d’origine, et leurs auteurs et thuriféraires, donne toute sa crédibilité à son décryptage. Et sur le fond : la Chine est tenue, gouvernée par un « système » qui ressemble fort à un soviétisme qui n’aurait pas muté : un soviéto-maoïsme peu entamé par la révolution économique ouverte par Deng Xiaoping. En gros, Alice Ekman nous dit ici que la Chine n’est pas schizophrène : elle est structurée par un régime dont ni les objectifs ni les méthodes n’ont évolué.

Active Defense: China’s Military Strategy since 1949

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver de Politique étrangère
(n° 4/2019)
. Jean-Christophe Noël, chercheur associé au Centre des études de sécurité de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de M. Taylor Fravel, Active Defense: China’s Military Strategy since 1949 (Princeton University Press, 2019, 400 pages).

Taylor Fravel, professeur de sciences politiques au Massachusetts Institute of Technology, publie un ouvrage qui poursuit deux objectifs. Le premier est d’offrir une présentation complète des stratégies militaires de la Chine depuis 1949. L’auteur en recense neuf différentes, pour lesquelles il s’emploie à dégager à chaque fois les strategic guidelines (zhanlue fangzhen), c’est-à-dire les principes qui influencent les doctrines opérationnelles, les structures des forces et l’entraînement. Il s’agit bien de définir la manière de combattre et de se préparer à la prochaine guerre au niveau stratégique.

Chine, les visages de la justice ordinaire

Cette recension a été publiée dans le numéro d’automne de Politique étrangère (n°3/2017).
Émilie Frenkiel propose une analyse de l’ouvrage de Stéphanie Balme, Chine, les visages de la justice ordinaire (Presses de Sciences Po, 2016, 336 pages).

Dans cet ouvrage qui se veut synthétique et pédagogique sur l’évolution de la justice depuis la fin de la Révolution culturelle, Stéphanie Balme rassemble le fruit de plusieurs années de recherches et d’enquêtes de terrain. Elle y dresse un bilan contrasté : malgré la modernisation et l’importation du droit positif et l’importante place du droit dans la société chinoise (explosion des publications juridiques, conscience du droit, mouvement de défense des droits), on observe « des écarts béants » entre le discours officiel omniprésent sur l’importance du droit et du principe constitutionnel de « gouvernement conforme au droit » (yifa zhiguo), et la réalité.

China’s Future

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver de Politique étrangère (n°4/2016). Alice Ekman, chercheur au Centre Asie de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de David Shambaugh, China’s Future  (Polity Press, 2016, 224 pages).

China's Future

David Shambaugh, professeur à l’université George Washington, un des meilleurs spécialistes nord-américains de la Chine, se consacre à un exercice risqué mais utile : anticiper les différents scénarios que pourrait suivre la Chine pour son développement économique, politique et social au cours des prochaines décennies.

Son anticipation principale – thèse centrale – est assez classique : si le régime ne se réforme pas politiquement, le développement économique stagnera, ce qui exacerbera les problèmes sociaux déjà aigus et entraînera à terme le déclin du Parti communiste chinois (PCC).

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén