Étiquette : crise économique Page 1 of 2

Shutdown: How Covid Shook the World’s Economy

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps 2022 de Politique étrangère (n° 1/2022). Philippe Moreau Defarges propose une analyse de l’ouvrage d’Adam Tooze, Shutdown: How Covid Shook the World’s Economy (Viking, 2021, 368 pages).

La crise du coronavirus peut être analysée « comme la première crise globale de l’Anthropocène – une ère définie par un choc en retour provoqué par notre relation déséquilibrée avec la nature ». Ainsi se refermerait le demi-siècle (1970-2020) de l’âge néolibéral avec sa ligne de partage claire entre le technique et le politique (indépendance des banques centrales des gouvernements, dogme néolibéral des années 1970…). Cette crise multiforme (polycrisis) illustre la contraction massive de l’espace et du temps et les innombrables interactions dues à la mondialisation. Shutdown (fermeture définitive) couvre la période allant de la déclaration où Xi Jinping reconnaît l’apparition de la pandémie (20 janvier 2020) à l’investiture de Joseph Biden (20 janvier 2021). L’ouvrage, sans doute prisonnier de son sujet et de sa chronologie, laisse le lecteur sur sa faim.

La bonne dette de la Commission européenne

Le 19 juin dernier sur France Culture, dans son émission « La Bulle économique », la journaliste Marie Viennot a cité l’article de François Geerolf et Pierre Jacquet, « La dette publique est-elle un problème ? », paru dans le numéro d’été de Politique étrangère (n° 2/2021).

15 juin 2021. C’est un jour historique pour l’Union européenne. La commission a officiellement rejoint cette semaine le club des institutions publiques parties pour s’endetter beaucoup et à long terme, et la Présidente de la Commission européenne s’en félicite avec ces mots. 

La commission vient juste d’emprunter 20 milliards d’euros, jamais un tel montant n’avait été emprunté par l’Europe. Ursula Von Der Leyen. 

[CITATION] L’Amérique latine à l’épreuve du COVID-19

Accédez à l’article de Florian Vidal ici.

Retrouvez le sommaire du numéro 4/2020 de Politique étrangère ici.

D’une crise l’autre

« En 2008, lors de la crise des subprimes, le risque financier s’est transmis à la totalité de la planète financière par l’interdépendance et l’interconnexion de tous les marchés financiers ; le virus des produits financiers frelatés s’est répandu à la vitesse des marchés numérisés et du trading de haute fréquence. En 2020, lors de la crise du COVID-19, le risque biologique a contaminé l’Asie, puis l’Europe, et enfin le reste du monde, par la circulation accélérée de populations voyageant pour les affaires et le tourisme de masse ; « bougisme techno-marchand » et consumérisme frénétique ont transformé un sujet local en problème mondial. A chaque fois l’accélération du temps a rétréci la géographie. »

Accéder à l’article de Jean-François Gayraud, « D’une crise l’autre » ici.

Retrouvez le sommaire complet du numéro 3/2020 de Politique étrangère ici.

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén