Étiquette : guerre contre le terrorisme Page 1 of 2

The Evolution of Counter-Terrrorism Since 9/11

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps 2022 de Politique étrangère (n° 1/2022). Marc Hecker, rédacteur en chef de la revue, propose une analyse de l’ouvrage de Thomas Renard, The Evolution of Counter-Terrorism Since 9/11: Understanding the Paradigm Shift in Liberal Democracies (Routledge, 2021, 218 pages).

En 2021, Thomas Renard a été nommé directeur de l’International Center for Counter-Terrorism à La Haye, après avoir été chercheur pendant de nombreuses années à l’institut Egmont de Bruxelles. Cette année-là, il a aussi obtenu son doctorat à l’université de Gand. Sa thèse a été primée par la Terrorism Research Initiative et publiée sous le titre The Evolution of Counter-Terrorism Since 9/11.

[CITATION] Vers la fin de vingt ans de guerre contre le terrorisme ?

Accédez à l’article de Élie Tenenbaum ici.

Retrouvez le sommaire du numéro 3/2021 de Politique étrangère ici.

Blood, Metal, and Dust

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été 2021 de Politique étrangère (n° 2/2021). Rémy Hémez propose une analyse de l’ouvrage de Ben Barry, Blood, Metal, and Dust: How Victory Turned into Defeat in Afghanistan and Iraq (Osprey Publishing, 2020, 528 pages).

Une première synthèse en un seul volume à propos des guerres d’Irak et d’Afghanistan est donc enfin disponible : concise, perspicace, agréable à lire. Un ouvrage de référence dans lequel Ben Barry utilise son passé militaire – général de brigade, il a servi dans l’armée britannique et jouit d’une grande expérience opérationnelle – et ses fonctions actuelles de chercheur à l’International Institute for Strategic Studies.

Assassinats ciblés

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2020-2021 de Politique étrangère (n° 4/2020). Laure de Rochegonde, chercheuse au Centre des études de sécurité de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage dirigé par Amélie Férey, Assassinats ciblés. Critique du libéralisme armé (CNRS Éditions, 2020, 368 pages).

Si le fait d’abattre un ennemi n’est pas nouveau, la conduite de la guerre au XXIe siècle a vu l’émergence de tactiques visant à l’éliminer avant même qu’il n’attaque. Ces opérations d’assassinats ciblés ne sont toutefois pas respectueuses du cadre légal international. Pourquoi une pratique considérée comme illégale a-t‑elle été adoptée par des États censés placer le respect du droit international au cœur de leur politique étrangère ? C’est cette énigme que s’attache à résoudre Amélie Férey, chercheuse en science politique au Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI), dans cet ouvrage issu des recherches et des enquêtes de terrain menées pour sa thèse de doctorat.

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén