Étiquette : intelligence artificielle Page 1 of 3

I, Warbot

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2021-2022 de Politique étrangère (n° 4/2021). Laure de Rochegonde, chercheuse au Centre des études de sécurité de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Kenneth Payne, I, Warbot: The Dawn of Artificially Intelligence Conflict (Hurst, 2021, 336 pages).

« Le génie est sorti de la lampe » et il n’est pas possible de l’y renvoyer. Tel est le constat de Kenneth Payne, professeur de relations internationales au King’s College de Londres, à propos de l’arrivée de l’Intelligence artificielle (IA) et des robots sur le champ de bataille.

Reprenant à son compte le titre du célèbre roman I, Robot d’Isaac Asimov (1950), l’auteur propose un panorama des enjeux, opportunités et risques associés au recours aux systèmes intelligents sur les théâtres d’opérations, qu’il replace dans le contexte plus large de l’histoire des capacités et concepts militaires.

New Law of Robotics

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été 2021 de Politique étrangère (n° 2/2021). Laure de Rochegonde, chercheuse au Centre des études de sécurité de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Frank Pasquale, New Law of Robotics: Defending Human Expertise in the Age of AI (Belknap Press, 2020, 344 pages).

L’Intelligence artificielle (IA) et la robotique sont au cœur d’une nouvelle révolution industrielle, dont les effets s’observent dans pratiquement toutes les sphères personnelles et professionnelles. Cependant, relève Franck Pasquale, il serait éminemment dangereux de faire confiance aux machines pour tous les types de tâches.

The Reality Game

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2020-2021 de Politique étrangère (n° 4/2020). Julien Nocetti propose une analyse de l’ouvrage de Samuel Woolley, The Reality Game: How the Next Wave of Technology Will Break the Truth (PublicAffairs, 2020, 272 pages).

Les études sur la propagande et la désinformation sont traversées de nombreux chausse-trappes et néologismes. Dans The Reality Game, il n’est pas question de fake news ; pour l’auteur, l’expression, ultra-malléable, serait devenue un outil de diffusion massive des fausses informations elles-mêmes. Dans la foulée de travaux récents, Samuel Woolley, à la fois universitaire et think tanker, privilégie le terme de computational propaganda, qu’il estime refléter plus fidèlement les mutations technologiques en cours. Celle-ci consiste en la combinaison des usages des réseaux sociaux, des métadonnées (big data) et d’algorithmes d’Intelligence artificielle (IA) dans l’objectif de manipuler l’opinion publique.

The Geopolitics of Artificial Intelligence: The Return of Empires?

This article is the English version of : Nicolas Miailhe, « Géopolitique de l’Intelligence artificielle : le retour des empires ? », published in Politique étrangère, Vol. 83, Issue 3 , 2018.

“Artificial intelligence is the future… Whoever becomes the leader in this sphere will become the ruler of the world,” declared Vladimir Putin, speaking before a group of Russian students and journalists in September 2017. Three days later, Elon Musk, founder of SpaceX and Tesla, went even further in a tweet: “Competition for AI superiority at national level most likely cause of WW3 imo [in my opinion].”

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén