Étiquette : pandémie Page 1 of 3

Le Prophète et la Pandémie

Cette recension a été publiée dans le numéro d’automne 2021 de Politique étrangère (n° 3/2021). Frédéric Charillon propose une analyse du nouvel ouvrage de Gilles Kepel, Le Prophète et la Pandémie. Du Moyen-Orient au jihadisme d’atmosphère (Gallimard, 2021, 336 pages).

L’année 2020 a bouleversé le Moyen-Orient, le Golfe et la Méditerranée, plus sans doute qu’aucun épisode depuis longtemps. La combinaison de la pandémie de Covid-19, de l’effondrement des prix du pétrole et du gaz et de la marche forcée d’un Donald Trump en fin de mandat pour imposer les accords dits d’Abraham (normalisation des relations de plusieurs États arabes – Émirats, Bahreïn, Soudan, Maroc – avec Israël) a changé la donne. C’est la chronique analytique de ce moment clé, et de ses répercussions possibles pour la France et l’Europe, que nous livre Gilles Kepel. On y retrouve sa patte, son expérience et son style, toujours friand de vocabulaire recherché : le nord devient généralement le septentrion, et le centre, le mitan. Comme dans ses livres antérieurs, les « nervis » et autres « affidés » – ceux qui servent des puissances ou des chefs de guerre – répondent présents. Comme quoi, les sciences sociales peuvent élargir leur vocabulaire au-delà de « agent », « structure », « construction » ou « performatif ».

COVID-19 et le réchauffement climatique

Cette recension a été publiée dans le numéro d’été 2021 de Politique étrangère (n° 2/2021). Carole Mathieu, chercheuse au Centre Énergie & Climat de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Christian de Perthuis, COVID-19 et le réchauffement climatique (De Boeck Supérieur, 2020, 144 pages).

Professeur et fondateur de la chaire d’Économie du climat à l’université Paris-Dauphine, Christian de Perthuis analyse ici la réponse collective face à la pandémie pour en tirer des leçons sur la manière dont nos sociétés peuvent faire face à une autre grande menace existentielle : celle du changement climatique.

Pauvreté et crise du multilatéralisme, comment le COVID-19 aggrave les fractures mondiales

Le 9 avril dernier, Marc Semo a publié dans Le Monde un article consacré à la pauvreté dans le monde, conséquence du COVID-19, et à la crise du multilatéralisme. Il cite à cette occasion le dossier du numéro de printemps de Politique étrangère (n° 1/2021), « Pauvretés : le rebond » et son Contrechamps, « L’ONU, en quête de sens ».

La pandémie a balayé l’espoir de la communauté internationale d’éradiquer l’extrême pauvreté dans le monde à l’horizon 2030. « C’est le résultat le plus spectaculaire et de plus long terme de l’année Covid » relève la revue « Politique étrangère », publiée par l’Institut français des relations internationales (IFRI), qui consacre dans son numéro de printemps un riche dossier au « rebond des pauvretés ». « La pandémie et ses conséquences économiques douchent définitivement l’optimisme des deux décennies précédant la crise », relève dans son article d’introduction Julien Damon, enseignant à Sciences Po et à HEC, qui travaille sur le sujet depuis plusieurs années.

The Uncounted

Cette recension a été publiée dans le numéro de printemps 2021 de Politique étrangère (n° 1/2021). Palmyre De Jaegere propose une analyse de l’ouvrage de Sara L. M. Davis, The Uncounted: Politics of Data in Global Health (Cambridge University Press, 2020, 224 pages).

Si la pandémie actuelle montre quotidiennement l’ampleur des enjeux liés aux données quantitatives et aux indicateurs en matière de santé publique, le COVID-19 n’est pas la première maladie à propulser ces questions sur le devant de la scène : Sara L. M. Davis nous le rappelle.

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén