Catégorie : Revue des livres Page 2 of 185

Les comptes rendus de lecture publiés dans PE

L’Inde selon Modi

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2020-2021 de Politique étrangère (n° 4/2020). Isabelle Saint-Mézard propose une analyse de l’ouvrage de Shashi Tharoor, L’Inde selon Modi (Buchet Chastel, 2020, 272 pages).

Écrivain prolifique et homme politique médiatique, Shashi Tharoor incarne la figure de l’intellectuel indien cosmopolite et libéral, tant décrié par les tenants de l’hindutva (la droite nationaliste hindoue) actuellement au pouvoir avec le parti BJP (Bharatiya Janata Party – Parti du peuple indien).

Le tic-tac de l’horloge climatique

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2020-2021 de Politique étrangère (n° 4/2020). Aurore Colin propose une analyse croisée des ouvrages de Christian de Perthuis, Le tic-tac de l’horloge climatique. Une course contre la montre pour le climat  (De Boeck Supérieur, 2019, 336 pages) et de Marie-Antoine Mélières et Chloé Maréchal, Climats : passé, présent, futur (Belin, 2020, 432 pages).

Ces deux ouvrages ont pour point commun d’apporter un éclairage rigoureux, dense et documenté sur le lien entre changement climatique et activités humaines. Bien qu’ils se rejoignent sur la nécessité d’accélérer la lutte contre le changement climatique, leurs démarches sont différentes. L’économiste Christian de Perthuis nous livre une analyse économique, sociale, historique et géopolitique de la question climatique. Marie-Antoinette Mélières et Chloé Maréchal, respectivement docteurs en physique et géochimie, nous proposent les bases scientifiques nécessaires pour comprendre le fonctionnement du climat et appréhender son changement en cours.

Mongolia’s Foreign Policy

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2020-2021 de Politique étrangère (n° 4/2020). Antoine Maire propose une analyse de l’ouvrage d’Alicia Campi, Mongolia’s Foreign Policy (Lynne Rienner, 2019, 352 pages).

Cet ouvrage a l’intérêt d’offrir une vision exhaustive des actions de politique étrangère mises en œuvre par la Mongolie après la révolution démocratique de l’hiver 1989-1990. Cette révolution fait office de charnière. Elle a vu le pays passer du socialisme à la démocratie et à l’économie de marché. Elle a in fine permis aux autorités locales de rompre avec l’alignement sur les positions soviétiques qui a caractérisé la diplomatie mongole pendant l’essentiel du xxe siècle. Cette révolution a ouvert la voie à la mise en œuvre d’une politique étrangère autonome, affirmant l’indépendance et la souveraineté de la Mongolie dans un contexte marqué par son enclavement géographique entre la Chine et la Russie.

Human Compatible: AI and the Problem of Control

Cette recension a été publiée dans le numéro d’hiver 2020-2021 de Politique étrangère (n° 4/2020). Jean-Christophe Noël, chercheur associé au Centre des études de sécurité de l’Ifri, propose une analyse de l’ouvrage de Stuart Russell, Human Compatible: AI and the Problem of Control (Viking Press, 2019, 352 pages).

La principale question posée par Human Compatible est de savoir comment les hommes pourraient garder le contrôle sur une super Intelligence artificielle (IA), c’est-à-dire sur une machine possédant un niveau d’intelligence supérieur aux êtres humains les plus brillants, pour éviter qu’elle ne provoque les pires désastres. L’enquête menée sert également de prétexte pour présenter des réflexions plus générales sur l’Intelligence artificielle.

Page 2 of 185

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén